NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Selon une ONG, 1% de la population mondiale possède la moitié des richesses





Lundi 20 janvier l’ONG Oxfam a publié un rapport sur la répartition des richesses mondiales. Selon elle, les inégalités de richesses se sont encore accentuées à cause du ralentissement économique. Elle appelle les responsables politiques à prendre des mesures à la veille du Davos 2014.


Depuis 2008, les inégalités économiques continuent à augmenter dans un grand nombre de pays. L’ONG Oxfam profite de la tenue du Forum économique mondial de Davos du 22 au 25 janvier pour publier son rapport.
 
D’après Oxfam, 1% de la population mondiale possède la moitié de richesses. L’organisation affirme que les 85 personnes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la planète.

Les plus riches augmentent leur part de revenue

Dans 24 des 26 pays dont les données de 1980 à 2012 sont disponibles les 1% plus riches ont augmenté leur part de revenue. Oxfam indique que 70% de la population mondiale vit ainsi dans un pays où l’inégalité économique s’est accentuée ces trente dernières années. « Même si la crise a momentanément entamé la part des richesses mondiales détenues par les plus riches, ces derniers se sont depuis largement rattrapés » commente le rapport.
 
Les rédacteurs mettent en cause les systèmes de redistribution des richesses « Dans les pays développés comme dans les pays en développement, nous vivons dans un monde où les taux d’imposition les plus faibles, les meilleurs services de santé et d’éducation et la possibilité d’exercer une influence sont de plus en plus souvent accordés non seulement aux personnes fortunées mais aussi à leurs enfants. »

Ainsi, le rapport estime que « sans une action concertée pour réduire les inégalités, les privilèges et les désavantages se transmettront de génération en génération. Nous vivrons bientôt dans un monde où l’égalité des chances ne sera plus qu’un rêve. Dans trop de pays, la croissance économique ne sera plus qu’une manne réservée aux plus riches. »

À la veille du Davos 2014, l’ONG s’adresse aux repsonsables politiques, elle les exhorte à prendre « des mesures sévères contre l’opacité financière et l’évasion fiscale. »

Voir le communiqué de presse du rapport d’Oxfam