NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Taiwan interdit la consommation de chiens et de chats





Le 12 avril le parlement Taiwanais a interdit la consommation de chien et de chat sur le territoire. Désormais la possession de viande de ces deux animaux est passible de 7 715 euros alors que des circonstances aggravantes peuvent être sanctionnée par deux ans de prison.


ILD
ILD
La pratique avait quasiment disparue dans les faits mais n’était pas officiellement interdite, c’est désormais le cas. A Taiwan, il n’est plus possible de manger du chien ou du chat. Le Parlement de l’île vient d’interdire cette pratique dans le pays. « Désormais, à Taïwan l’achat ou même la possession de viande de chat ou de chien sont totalement interdits. La peine encourue pour la possession peut tout de même atteindre 7 715 euros. Cette peine se voit largement augmentée pour ceux qui auraient tué ou maltraité ces animaux. En effet, pour ceux-ci, la peine encourue est de deux ans de prison et d'une amende maximale pouvant atteindre 61 700 euros. Ces peines se voient d’ailleurs doublées pour les récidivistes » raconte La Dépêche.

La pression des associations de défense des animaux a eu raison de cette pratique qui a nourri les clichés des occidentaux sur les asiatiques - et notamment Chinois et Taiwanais – pendant des décennies. Une idée qui ne repose pas non plus sur un mythe parce que Taiwan a effectivement été un pays où la consommation de viande de chien et de chat était très courante il y y a une cinquantaine d’années pour des raisons variées.

« Ceci montre que Taïwan est un pays où la société se préoccupe hautement du bien-être des animaux » s’est félicité Wang Yu-min qui a porté le texte devant la chambre du pays. « Le texte a été aidé par une large campagne de sensibilisation à la cause animale menée après la publication d’une vidéo montrant des soldats torturant et étranglant un chien avec une chaîne de fer. La consommation de viande de chien et de chat était répandue il y a une quarantaine d’années mais s’est perdue au fil des années à Taïwan » raconte l’article du quotidien français.