NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Technologies et "stress positif" dans l'entreprise





Une récente étude publiée dans la Revue de Gestion des Ressources Humaines démontre que les effets négatifs de la technologie (stress, pression...) peuvent paradoxalement générer du "stress positif", permettant aux individus de montrer leur implication et de conforter leur statut social dans l'entreprise.


La technologie et le stress qu'elle peut engendrer, surtout en entreprise, peuvent parfois avoir du bon. C'est ce que démontrent 3 chercheurs de France Business School et de l'Université Paris Dauphine grâce à une étude menée auprès de 478 collaborateurs d'une banque française. L'objectif de cette étude était de "comprendre dans quelle mesure les facteurs de stress individuels tels que la surcharge, le sentiment d'urgence ou la pression, induits par l'utilisation de la messagerie électronique, peuvent influencer la qualité de la relation managériale".

Cette recherche était pour le moins surprenante alors que l'institut de sondage BVA publiait en septembre 2012 un baromètre démontrant que pour plus d'un salarié sur deux, la consultation de leurs emails, jugés trop nombreux, était une source de stress. Ils étaient également une majorité à considérer qu'une réduction des emails reçus améliorerait leur qualité de vie au travail. Mais ce sondage n'abordait pas l'influence de l'utilisation de la messagerie sur la qualité de la relation managériale.

Les résultats démontrent clairement que derrière les effets perçus comme contraignants, le collaborateur cherche, à travers de l'utilisation de la messagerie électronique au travail, à mettre en avant son statut social. " Un collaborateur qui a de l’importance, qui « compte » dans son service, est au cœur des échanges, il est réactif et accepte la pression de la part de son supérieur hiérarchique. Ces facteurs de stress génèrent alors du stress positif qui contribue à améliorer la qualité de la relation managériale."

Il reste néanmoins nécessaire pour les dirigeants de réduire les sources de stress liées à la messagerie électronique.
 
De la Rupelle Géraldine et al., « Messagerie électronique, facteur de stress dans le cadre de la relation managériale.  », Revue de gestion des ressources humaines 1/ 2014 (N° 91), p. 13-28.