NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Toyota rappelle 6,39 millions de véhicules pour défauts techniques





Mercredi matin Toyota annonce dans un communiqué que 6,39 millions de ses véhicules vont être rappelés. 27 modèles de la marque japonaise sont concernés par des défauts multiples. Ce genre de communication coûte cher en terme d’image d’entreprise.


Voilà une annonce dont le service de communication de Toyota se serait bien passé. Dans un communiqué daté du 9 avril, le constructeur japonais annonce le rappel massif de 6,39 millions de véhicules à travers la planète. 27 modèles sont concernés. Le groupe a listé les défauts techniques observés : rails de sièges, câbles spiralés, moteurs d’essuie-glaces, système de démarrage.
 
C’est la deuxième fois en deux mois que Toyoto est obligé de faire une annonce de ce type. En février, 1,9 million de Prius hybrides avaient été rappelées pour des problèmes de logiciels liés au fonctionnement du moteur hybride.

Image d’entreprise

Dans le secteur de la construction, peut-être plus qu’ailleurs, l’image de l’entreprise est cruciale. Chaque marque renvoie à des compétences techniques mais surtout à la fiabilité. Ce genre de défauts techniques généralisés coutent donc chers. Dès l’annonce, le titre de la marque a chuté de 4% à la bourse de Tokyo.
 
Mais il ne faut pas noircir le tableau. Le rappel de séries complètes de modèles est aussi un gage de confiance dans le service après-vente et le professionnalisme d’une société. Surtout qu’ici, il ne s’agit pas de problèmes liés à la sécurité. Dans le domaine, la situation de General Motors est bien plus préoccupante. Depuis février, le constructeur américain a rappelé 6 millions de véhicules. Parmi ceux-ci, 2,6 millions étaient concernés par un défaut technique de l’allumage qui empêchait le déclanchement des airbags. Très vite le lien a été fait entre ce défaut et la mort de 13 personnes ces dix dernières années.
 
Une situation similaire a concerné Toyota il y a cinq ans avec des problèmes d’accélérateur et de tapis de sol qui avait provoqué des accidents mortels. À l’époque le groupe avait choisi de verser 1,2 milliard de dollars aux Etats-Unis pour mettre fin aux poursuites. Depuis le groupe est repassé en tête des constructeurs avec 9,98 millions de véhicules vendus en 2013.