NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Un adolescent américain sait comment l’Etat américain peut économiser 400 millions de dollars





Un ado américain de 14 ans, Suvir Mirchandania, propose à l’Etat américain d’économiser 400 millions de dollars par an simplement en changeant la police de caractère des documents officiels.


À 14 ans seulement, Suivir Mirchandania a proposé une idée très simple mais qui pourrait faire économiser la bagatelle de 400 millions de dollars par an à l’administration américaine.

L’idée est venue d’un concours de science organisée par son école de Pennsylvanie. Il a proposé à son école de faire des économies en changeant la police de caractère utilisée par l’administration. Pour les convaincre il a calculé qu’en passant de l’actuel « Times New Roman » à une police plus fine l’établissement pourrait économiser jusqu’à 21 000 dollars par an. Bluffé par un raisonnement simple et implacable, ses professeurs lui ont proposé d’appliquer ses calculs à l’administration des Etats-Unis.

Suivir a estimé qu’un employé fédéral imprimait 7 200 papiers chaque année, ce qui représenterait 1,8 milliards de dollars à l’échelle du pays. Si tous les fonctionnaires des Etats et fédéraux privilégiaient la police Garamond à l’actuelle Times New Roman, 400 millions de dollars pourraient être économisés.

Malgré la médiatisation de cette ingénieuse proposition, l’administration américaine n’a pas encore réagi. Mais le jeune homme a expliqué que « son but était de faire évoluer les habitudes individuelles » et pas forcément d’avoir une influence sur les consignes des autorités.

Pas la seule idée de génie

Le raisonnement de Suivir Mirchandania a vite fait parler du jeune homme. Il a été interviewé par la chaine CNN (ci dessous). Le présentateur de l’émission a été très étonné et s’est dit « fier » d’entendre que ce n’était pas la seule idée de génie du jeune garçon.

En fait, la proposition de faire des économies pour son école date du concours de sciences de l’année passée. Cette année, le jeune garçon a proposé un système qui permet aux personnes immobilisées de naviguer sur internet. En analysant l’attention des utilisateurs, par les ondes du cerveau et les mouvements des yeux, le système permet de sélectionner des liens.