NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Un nouveau moyen pour contrôler en temps réel son taux d’alcoolémie





Des chercheurs de l’Université de Californie vienne de mettre au point un patch qui permet de mesurer précisément le taux d’alcoolémie. En mesurant la concentration d’alcool dans la sueur, ce patch pourrait permettre aux consommateurs d’avoir une indication claire sur leur capacité ou non à prendre le volant.


ILD
ILD
Le problème avec l’alcool au volant c’est que tout est une question d’interprétation. Une interprétation souvent de moins en moins fiable plus l’état d’ébriété augmente. Pour faire simple, plus on est bourré, plus on croit être capable de prendre la route, comme s’il s’agissait d’un avis. Dans le domaine, les ballons et leurs couleurs très variables aident mais ne sont souvent pas suffisant pour décourager les conducteurs les plus imprudents.

C’est ici qu’intervient une équipe de scientifiques de l’Université de Californie. En attendant que les voitures autonomes ne viennent régler le problème, les chercheurs viennent de tester un patch qui donne en temps réel et rapidement le taux précis d’alcool dans le sang.  « Les tests, réalisés avec succès sur un échantillon toutefois réduit (9 personnes), sont présentés dans la revue ACS Sensors. Le patch fonctionne sur un mode original, puisqu’il enregistre les concentrations d’alcool contenues dans la sueur. Traditionnellement, on recherche plutôt ces marqueurs dans l’air expiré, dans le sang ou les urines » explique le site PourquoiDocteur.fr.

En effet, continue le site spécialisé, « la sueur constitue pourtant un excellent indicateur, comme le suggère parfois la forte odeur que dégagent les personnes imbibées. Le patch, lui, est un bijou de technologie. D’une surface de 1cm2, fabriqué à partir de polymère souple, il est doté de deux électrodes qui stimulent la sudation de la peau par le biais d’une molécule transmise par un faible courant. Un enzyme réagit en présence d’alcool ; l’information est ensuite envoyée à un circuit électronique imprimé, qui la communique lui-même à un objet (Smartphone, montre intelligente…). »

La mesure exacte et immédiate du taux d’alcoolémie permettre de dissiper tout doute sur la possibilité ou non de conduire. Pourtant, dans le domaine, les innovations technologiques ne sauraient remplacer la simple prudence.