NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Une maison riante pour La Vache qui rit





La Vache qui rit : un appel d’offre a été lancé afin de repenser le musée de la maison-mère située dans le Jura.


Une maison riante pour La Vache qui rit
La Vache qui rit, ça ne rigole pas. La maison-mère, appelée la Maison de la Vache et située à Lons-le-Saunier dans le Jura, doit être réorganisée. Pour ce faire, le groupe Bel, propriétaire de l’endroit et de la marque, a lancé un concours d’architectes afin de réaménager son musée. L’idée est d’en faire un lieu plus décalé, un rien impertinent. Riant en somme !
 
Il s’agit d’un « réaménagement scénographique et architectural » du musée dédié à la marque, fondée en 1921. Il semblerait que le lieu actuel soit trop commun, pas assez enlevé pour une des vaches les plus célèbres de France. Et c’est vrai, elle mérite un écrin digne de ce nom, et en accord avec le ton souvent décalé de ses campagnes publicitaires. Ainsi, on se souvient des slogans : « Ah les vaches ! » et « À ce prix là, payez-vous le troupeau », teasers impertinents bien antérieurs à la crise actuelle des éleveurs…
 
Pour le groupe Bel, le réaménagement de la Maison de la Vache va permettre d’asseoir un « nouveau positionnement », selon Le Figaro. Surtout, c’est un moyen de faire du lieu, une « maison d’entreprise et un site de découverte de l’histoire de la marque, de ses savoir-faire et de ses différents modes de consommation dans le monde ». Avec le 1, 6 million d’euros de budget alloué, il y a de quoi rendre la Maison de la Vache un peu plus effrontée et amusante. On parle bien de la Vache qui rit non ?

Une maison riante pour La Vache qui rit