NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Vins, terroirs et investissement





"Terra Hominis vous donne l’opportunité d’acquérir votre propre vignoble à partir de 1425 €." peut-on lire sur le site de la première société de financement participatif spécialisée dans les vignobles.


Pour ceux qui rêvent de contribuer à pérenniser ou à développer des vignobles sans toutefois être vigneron, Terra Hominis peut être la solution. Créée en 2011 par Ludovic Aventin, ancien caviste et grand amateur de rugby, Terra Hominis s'appuie sur le système du crowdfunding pour financer le rachat de domaines viticoles. Depuis sa création, Terra Hominis a permis le rachat de trois domaines entre Béziers et Carcassonne, grâce à la participation de 300 associés.
Vins, terroirs et investissement

Des associés responsables

La vision du crowdfunding de Ludovic Aventin est bien différente d'une simple plateforme sur Internet. Les associés sont effectivement directement impliqués dans l'activité et y contribuent selon leurs possibilités et leurs envies. Selon Ludovic Aventin, le principal critère de sélection des associés est leur goût pour «les hommes et le vin plutôt que pour l’argent». Pour autant, l'investissement est sain car, même s'il n'est pas voué à enrichir l'investisseur, celui-ci a la garantie de ne pas être perdant. «Nous avons dissocié le foncier, dont chaque associé détient une part, de l’exploitation. Donc même si nous devons déposer le bilan pour l’exploitation, les associés ne perdent pas leur part de propriété», explique Ludovic Aventin.

Convivialité et bouteilles de vin

La rémunération des associés est convertie en bouteilles de vin. Mais le plus important, ce sont les moments conviviaux vécus avec les vignerons et les associés, que ce soit au moment des assemblées générales ou dans les vignes. Aujourd'hui, fort de ses 300 associés, le responsable de Terra Hominis cherche à agrandir encore le cercle pour permettre le financement d'un vignoble associé à une truffière et d'autres parcelles. Il en va de la pérennité du vignoble languedocien où les deux tiers des vignerons ont plus de 55 ans. A cela s'ajoute la réticence des banques à soutenir les projets de jeunes vignerons dans la région...

Autre exemple, le Dolmen des Fées, vignoble de 4,8 hectares qui appartient au domaine familial Massamier La Mignarde situé dans le Minervois. En vue de développer une activité oenostouristique, son propriétaire, Frantz Venes, a décidé de mettre en vente une sélection de parcelles auprès du public. Il est ainsi possible d'investir à partir de 1425 euros (prix d'une part) dans un domaine qui a produit le "Domus Maximus 2000", élu en 2005 à Londres le meilleur vin du monde !