NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











​Gmail prépare un mode confidentiel avec autodestruction programmée





Google a annoncé qu’une nouvelle version de sa messagerie électronique Gmail est en préparation. Outre des modifications esthétiques et pratiques, un mode confidentiel devrait voir le jour et proposerait notamment de programme l’autodestruction de mails.


ILD
ILD
La confidentialité et la sécurité sont l’enjeu de demain sur internet. Google a bien compris qu’il s’agissait d’un argument clé pour de nombreux utilisateurs de ses services, professionnels ou particuliers. Il suffit de voir l’explosion de certaines applications ou logiciels développés en indépendance des grands groupes pour défendre la liberté sur internet. Dans le domaine de la sécurité et de la confidentialité, le géant américain n’est clairement pas identifié comme un acteur fiable. Raison pour laquelle il est décidé à changer son image à l’occasion du lancement d’une nouvelle mouture de Gmail.
 
C’est ainsi que le site spécialisé TechCrunch annonce que le mode confidentiel de la messagerie électronique prévoit une autodestruction des mails. « Illustrée par une capture d’écran que s’est procurée TechCrunch, la fonctionnalité au centre de ce nouveau mode serait la possibilité pour le destinateur de programmer l’auto-destruction (sic) de certains mails. Ainsi, au bout d’une semaine, d’un mois ou encore à partir d’une date donnée, le mail serait supprimé de la boite de réception du destinataire comme de la boite d’envoi de l’émetteur » relève Frandroid.
 
Autre verrou sécuritaire, l’ajout d’un mot de passe pour ouvrir un mail. L’envoi d’un SMS aurait alors pour objectif de limiter les failles en cas de piratage de la boite mail. « Autre option qui serait permise par le mode confidentiel : la possibilité de bloquer certaines fonctionnalités afin d’empêcher au maximum la divulgation d’un mail sensible. Il serait donc possible d’interdire le transfert du mail, son impression ou encore d’empêcher de copier-coller le contenu. Cela n’empêcherait pas le destinataire de faire une capture d’écran ou de recopier le mail par exemple, mais il serait au moins prévenu qu’il est invité à ne pas le faire » ajoute Frandroid. Attendons avant de juger – notamment d’en savoir plus sur les autres options prévues - mais pour l’heure il semble bien qu’il s’agisse d’un bon coup de communication de Google plus que d’une révolution sécuritaire des mails.