NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Après Lyme, une nouvelle maladie transmise par les tiques découverte




6 Juin 2019

Une étude chinoise assure avoir découvert une nouveau virus transmis par les piqures de tiques. 85 personnes auraient été contaminées par cette maladie qui n’a été repérée qu’en Chine pour le moment.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
La tique n’est pas uniquement porteuse de la maladie de Lyme. Une étude chinoise assure que l’insecte transmet un autre virus pas connu du grand public. « Redoutés en raison des maladies qu'ils peuvent transmettre, les tiques sont pourtant bien présentes dans notre quotidien, surtout pendant la période estivale lorsque l'on passe du temps dehors, dans les jardins, les parcs et les forêts. Ces acariens, déjà rendus coupables de véhiculer la maladie de Lyme, et de rendre certaines personnes allergiques à la viande, pourraient transmettre un autre virus encore méconnu » nous apprend en effet Femme Actuelle. Et d’ajouter que « c’est ce que révèle une récente étude menée par des chercheurs chinois de la Foshan University (Chine). Leurs travaux, publiés dans The New England Journal of Medicine, nous apprennent qu'un nouveau virus, appelé Alongshan, aurait déjà contaminé au moins 86 personnes sur le territoire. Ce virus serait à l'origine d'une maladie fébrile, dont la cause était jusque-là inconnue. Après un premier cas repéré dans un hôpital du Nord de la Chine, les médecins ont pu identifier des symptômes comme la fièvre, des maux de tête et des piqûres de tiques. Ce qui a permis de signaler d'autres cas en Mongolie-Intérieure. »

D’autres études doivent venir confirmer ces premiers éléments de recherche et d’alerte. D’autant qu’il faudra essayer de comprendre si ce virus transmis par les tiques est une spécificité régionale ou non. Alors que l’on a encore du mal à évaluer la portée de la maladie de lyme en France, un nouveau virus conforterait la tique dans son rôle d’ennemi numéro 1. A titre de rappel le ministère de la Santé évalue à plus de 20 000 nouveaux cas par an entre 2009 et 2014. « Dans les 30 jours après la piqûre, la maladie de Lyme peut apparaître d’abord sous la forme d’une plaque rouge et ronde qui s’étend en cercle (érythème migrant) à partir de la zone de piqûre puis disparaît en quelques semaines à quelques mois. L’évolution est très favorable lorsque la maladie est diagnostiquée et traitée précocement. En l’absence de traitement, l’évolution vers la phase secondaire n’est pas systématique, mais aggrave le pronostic » explique la page dédiée à cette maladie sur le site du ministère.