NLTO
Not Like The Others
- Magazine d'actualité politique, économique et géopolitique -

Boston Dynamics propose au grand public son robot « spot »

Journaliste pour VA Press. En savoir plus sur cet auteur



25 Juin 2020

La compagnie pionnière de la robotique Boston Dynamics vient d’annoncer qu’elle lançait en vente grand public son robot Sport. Avec un dépôt de 1 000 dollars puis près de deux mois de délai pour la livraison n’importe qui peut se le procurer. Encore faut il être prêt à payer le prix d’une voiture de luxe pour un gadget.


DR Impression d'écran vidéo Boston Dynamics
DR Impression d'écran vidéo Boston Dynamics
Ouvert au grand public tient de l’expression. Car il faut être prêt à verser 66 600 euros ( 74 500 dollars) pour s’offrir le robot Spot. Boston Dynamics a de toute façon franchi un cap important dans son développement en annonçant que ses appareils pouvaient être vendus à n’importe qui et non plus uniquement loués. Il suffit de verser un dépôt de 1 000 dollars pour enregistrer sa commande puis de payer le reste une fois la demande enregistrée. La livraison est ensuite annoncée dans un délai de six à huit semaines.

Mais à lire ce qu’explique Le Journal du Geek, le Spot n’est pas qu’un gadget et pourrait bien séduire pour des applications concrètes  : « Au vu du prix demandé, les entreprises seront les premières clients de Spot. L’appareil, présenté comme une plateforme modulaire, a de nombreuses applications. Il peut servir à faire respecter les gestes barrières comme à Singapour, ou encore aider le personnel hospitalier en allant au devant des malades. Spot peut également se rendre dans des endroits accidentés ou difficiles d’accès, transporter des colis (jusqu’à 14 kilos), bref, il sait s’adapter aux besoins de ses utilisateurs. Boston Dynamics propose des modules pour améliorer les fonctions du robot, comme une batterie et des chargeurs supplémentaires, un bloc photo pour obtenir un panoramique de l’environnement autour de Spot, un système de communication évoluée, un capteur LiDAR, et même un processeur et une carte graphique en plus pour accélérer les calculs du robot. »

La machine pèse un peu plus de trente kilos et annonce une autonomie d’une heure et demie. Pour le moment seule une clientèle américaine peut se le procurer. Mais l’ouverture à l’internationale dépendra certainement du succès de cette commercialisation.