NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Brexit : Boris Johnson obtient la majorité absolue au Royaume-Uni




13 Décembre 2019

Le feuilleton qui a tenu en haleine les Européens et les Britanniques durant désormais trois ans et demi pourrait avoir vu se dérouler son avant-dernier épisode, avant le clap de fin. Lors des élections législatives au Royaume-Uni, qui se sont tenues le 12 décembre 2019, le premier ministre conservateur Boris Johnson, fortement pro-Brexit, a largement gagné.


Une large majorité pour Boris Johnson

pixabay/daniel_diaz_bardillo
pixabay/daniel_diaz_bardillo
Ce n’était pas gagné d’avance, mais il y est parvenu : Boris Johnson, premier ministre du Royaume-Uni, a remporté les élections législatives du 12 décembre 2019. Une victoire écrasante à laquelle, probablement, peu de personnes s’attendaient.

Selon les résultats officiels dévoilés le 13 décembre 2019 dans la matinée, le parti conservateur obtient 364 sièges sur les 650 que compte la Chambre des Communes. C’est donc la majorité absolue qu’obtient le camp des pro-Brexit, avec une avance confortable. De quoi laisser croire aux observateurs que le Brexit aura bien lieu selon les termes et le calendrier prévus par Boris Johnson. D’autant plus qu’une telle majorité n’avait jamais été atteinte depuis Margaret Thatcher.

Le parti travailliste, de son côté, perd du terrain : avec seulement 203 députés, 59 de moins, Jérémy Corbin s’est dit « déçu ». Dernier coup dur pour les Britanniques contre le Brexit, l’éjection, de son siège de député, de Jo Swinson, cheffe du parti libéral qui avait déclaré qu’elle annulerait le Brexit en cas de victoire.

La sortie de l’Union européenne le 31 janvier 2020

La victoire de Boris Johnson devrait entraîner la sortie de l’Union européenne du Royaume-Uni. Le calendrier annoncé par le premier ministre britannique est fixé au 31 janvier 2020, soit trois ans et demi après le référendum sur la sortie du pays de l’Union.

Il reste une épine dans le pied de cette idylle entre Boris Johnson et son pays : la victoire, à la Chambre des Députés, du SNP, le parti indépendantiste écossais. Il gagne 13 sièges et atteint 48 députés. De quoi faire craindre une relance de la question de l’indépendance de l’Écosse, le pays ayant été fortement anti-Brexit depuis le début. Un deuxième référendum sur son indépendance pourrait rapidement être demandé.