NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Brexit : l’Union européenne n’adhère pas aux compromis de Boris Johnson




2 Octobre 2019

Boris Johnson a présenté des compromis à l’Union européenne, mercredi 2 octobre dans le cadre du Brexit. Les dirigeants européens ne sont toujours pas convaincus.


Éviter un « no deal »

Le compromis n’a pas été rejeté, mais quelques points restent « problématiques ». Des points sur lesquelles le président de la Commission européenne Jean-Claude Junker a exprimé ses préoccupations, en réaction du discours du Premier ministre britannique. Désormais, des discussions devront permettre de trouver un accord pour éviter un « no deal », le 31 octobre prochain.

Le principal point d’accroche reste la question de l’Irlande du Nord et sa frontière avec la République d’Irlande. Pour Jean-Claude Juncker, il reste beaucoup de travail « pour atteindre les trois objectifs du filet de sécurité : l’absence de frontières, la protection de l’économie irlandaise et la protection du marché unique ».

L’Irlande du Nord en question

Au téléphone, le président de la Commission européenne a énoncé à Boris Johnson ses attentes : « empêcher une frontière dure, préserver la coopération Nord-Sud et l’économie insulaire, protéger le marché unique de l’Union européenne et la place de l’Irlande dans celui-ci ». Des objectifs partagés par Michel Barnier, négociateur de l’Union européenne. Malgré tout, les deux hommes ont relevé des « avancées positives », notamment en termes de l’alignement complet de la réglementation pour toutes les marchandises et le contrôle des marchandises en provenance de Grande-Bretagne qui entre en Irlande du Nord.

Dans son plan présenté mercredi 2 octobre, Boris Johnson assure que l’Irlande du Nord restera dans le marché unique européen, avec la création d’une « zone de réglementation » sur l’île pendant une période de 4 ans renouvelable. Soit une élimination de tous les contrôles réglementaires entre l’Irlande et la province d’Ulster, qui impliquerait des réglementations divergentes.