NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



But et Conforama, plus forts qu'Ikea ?




9 Juillet 2020

Après Fnac et Darty, But et Conforama. La maison-mère de But vient de confirmer le rachat des magasins Conforama dans l'Hexagone. De quoi passer devant le géant suédois, leader du marché du meuble ?


162 magasins Conforama repris

Deux plus trois égale un ? Le 7 juillet, Mobilux, propriétaire de But, n°2 des magasins de meuble en France avec 309 magasins, s’est engagé sur une offre ferme pour racheter tous les magasins du n°3 du marché, Conforama. Dans le même esprit que le rapprochement de la Fnac et de Darty, ce rapprochement pourrait peut-être permettre au nouvel ensemble d’aller titiller la place de leader d’Ikea.

Pour autant, les deux enseignes ne fusionnent pas, le projet de reprise prévoyant qu’elles restent distinctes. Reste également à obtenir l’accord de l’Autorité de la concurrence. Par ailleurs, aucune fermeture de magasins n’est prévue côté Conforama : seraient repris les 162 magasins ne faisant pas partie du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) initié avant même la crise du coronavirus. Le confinement avait mis plus encore le secteur du meuble en mauvaise posture, comme tant d'autres.

 

Une mue nécessaire, déjà entamée par Ikea

L’Institut de prospective et d’études de l’ameublement estime que le secteur a déjà retrouvé 90% de son volume de clients d’avant le confinement. Alors que Fly a déjà disparu et qu’Alinea a été placé en redressement judiciaire en mai dernier, cette opération de consolidation du marché du meuble permettait à l’ensemble But-Conforama de représenter environ 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et donc près de 25% du marché dans l’Hexagone, estimé à environ 13 milliards d’euros.

Les deux enseignes réunies pourraient ainsi passer devant Ikea et devenir les leaders du marché. En 2019, sur un marché pourtant déjà considéré comme sinistré, le géant suédois du meuble à monter avait pourtant annoncé 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de 6,1%. Entre vente en ligne et boutique en plein Paris, il a déjà entamé la mue que But et Conforama vont devoir maintenant effectuer.