NLTO
Not Like The Others
- Magazine d'actualité politique, économique et géopolitique -

Confinement : le cinéma envisage de rendre accessible les films à l’affiche depuis chez nous

Journaliste pour VA Press. En savoir plus sur cet auteur



26 Mars 2020

Les salles de cinéma sont fermées et l’on ne sait pas ce qu’on veut devenir les films qui devaient sorti ces semaines-ci. Exceptionnellement, le secteur envisage de chambouler la chronologie des médias et rendre accessible les films à l’affiche directement à la maison.


Pour ceux qui ont travaillé pendant des années sur un film, le voir sortir entre la semaine dernière et fin avril est un vrai problème. Car contrairement aux livres qui seront encore disponibles après la crise, les affiches de cinéma sont limitées et réglementées. « Toutefois, comme l’explique le journal Les Échos, le Parlement français a adopté une loi d’urgence sur le Covid-19 permettant à ces métrages d’être visionnés directement à la maison.  En effet, la loi en question autorise le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) à aménager la chronologie des médias pour faire en sorte que les films qui étaient exploités au 14 mars dans les salles obscures puissent dès à présent être proposés sur des services de vidéos à la demande — avec paiement à l’acte et pas par abonnement — ou en DVD » rapporte Fandroid.

Le principe de la chronologie des médias est la réglementation des délais de sorties entre les différents supports. Notamment pour protéger les exclusivités du cinéma et soutenir le secteur. « « À période exceptionnelle, il nous faut apporter des réponses exceptionnelles », expliquait à ce sujet Dominique Boutonnat, le président du CNC, qui soutient cette mesure. Toutefois, il faut que les ayants droit de chaque film demandent une sortie en e-cinema pour qu’elle puisse être appliquée » continue le site spécialisé.

Il y a encore de la marge avant que les films qui devaient sortir soient disponibles en VOD depuis notre canapé. « En outre, chaque demande sera traitée au cas par cas. En d’autres termes, il ne faut pas s’attendre à ce que la totalité des films concernés arrive bel et bien sur des plateformes de vidéos à la demande » précise Fandroid. Certains comme le prochaine James Bond ou de superproductions ont déjà organisé leur report, pour les autres, les décisions doivent tomber dans les prochains jours.