NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Coronavirus : l’épidémie désormais « urgence de santé publique »




31 Janvier 2020

L’épidémie de Coronavirus inquiète fortement l’Organisation Mondiale de la Santé : elle est désormais une « urgence de santé publique de portée internationale » alors que le nombre de morts et de contaminés ne cesse d’augmenter et que de plus en plus d’États en dehors de la Chine ont recensé des cas.


Le niveau d’alerte relevé

Jeudi 30 janvier 2020, lors d’une réunion spécialement consacrée à l’épidémie de Coronavirus, l’Organisaiton Mondiale de la Santé (OMS) a relevé le niveau d’alerte. L’épidémie est désormais une « urgence de santé publique de portée internationale », décision qui vise à obliger les états du monde entier à prendre des mesures pour lutter contre le virus et endiguer sa propagation.

« Notre plus grande préoccupation est la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles (…). Il ne s’agit pas d’un vote de défiance à l’égard de la Chine » a tenu à expliquer le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. L’OMS est d’ailleurs déjà critique face aux décisions des pays vis-à-vis de la Chine : il n’y aurait aucune raison de restreindre « les voyages, les échanges commerciaux et les mouvements de population ». C’est pourtant bien ce qu’ont décidé plusieurs pays dont certains, comme la Russie, ont même fermé les frontières terrestres.

Premiers cas en Italie, première contamination sur le sol français

Au 31 janvier 2020, les chiffres de l’épidémie sont assez impressionnants : 9.776 contaminés dont 213 décès. Mais il faut remarquer 187 guérisons.

En Europe, l’Italie a annoncé avoir découvert les premiers cas de contamination sur son territoire, deux ressortissants chinois, tandis que la France a dévoilé l’identification du premier cas de contamination sur son territoire : un médecin libéral qui aurait été contaminé par un malade. À ce jour, toutefois, seule la Chine est concernée par des décès.