NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Coronavirus : le FMI craint pour l’économie mondiale




24 Février 2020

L’épidémie de coronavirus Covid-19 est en passe d’être requalifiée de pandémie, en particulier depuis que l’Italie est fortement touchée. L’inquiétude monte en Europe mais également dans le monde, autant en termes de risques sanitaires que de risques économiques. La directrice du FMI, Kristalina Georgieva, a déclaré que, désormais, le virus menaçait l’économie mondiale.


L’épidémie de Coronavirus se répand

Pixabay/TheDigitalArtist
Pixabay/TheDigitalArtist
Plus de 79.000 cas confirmés et plus de 2.600 morts : c’est la situation de l’épidémie de coronavirus Covid-19 au 24 février 2020, avec, de plus, un nouveau foyer majeur : l’Italie. Le nord du pays a enregistré plus de 200 cas et plusieurs décès et l’état d’urgence est décrété : l’Italie est le premier pays européen à avoir mis à l’isolement des villes entières, plus de 50.000 personnes.

Alors qu’en France le gouvernement se prépare à faire face à une possible épidémie sur son territoire, la directrice du Fonds Monétaire International (FMI) a déclaré, dimanche 23 février 2020 lors d’une réunion du G20 à Ryad, en Arabie Saoudite, que « le virus Covid-19 a perturbé l’activité économique en Chine et pourrait mettre en péril la reprise ».

Déjà 0,1% de croissance mondiale de perdu

Les cabinets et les institutions tentent depuis le début du mois de février 2020 d’estimer les pertes liées à la pandémie, au fur et à mesure que les secteurs concernés établissent leurs diagnostics. Le secteur aérien, par exemple, estime à 30 milliards de dollars ses pertes à cause des vols annulés et interdits. Le secteur du tourisme aussi devrait être fortement touché, tout comme la production industrielle fortement dépendante de la Chine.

Pour le FMI, qui tablait début janvier 2020 sur une croissance de 3,3% pour l’année au niveau mondial, en hausse de 0,4% par rapport à 2019, le coronavirus a déjà fait des dégâts considérables : la croissance a été amputée de 0,1%.