NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Coronavirus : pas d’inquiétude, le virus disparaîtra en avril (selon Trump)




11 Février 2020

Vous êtes inquiet de l’épidémie qui défraie la chronique depuis le début de l’année 2020, qui semble être en mesure de ralentir l’économie chinoise et mondiale et qui fait des centaines de morts dans le monde ? Vous avez tort. Donald Trump, président des États-Unis, estime que le virus disparaîtra tout seul en avril.


Une prédiction de Trump sur le coronavirus

On le connaissait golfeur, milliardaire, magnat de l’immobilier, sexiste… le voici désormais spécialiste des épidémies d’ampleur mondiale. Donald Trump a déclaré, depuis la Maison Blanche le 10 février 2020, que « d’ici avril, ou au cours du mois d’avril, la chaleur en général tue ce genre de virus ». Probablement le 1er avril, comme une mauvaise blague.

Une telle annonce a de quoi surprendre et a été contredite dès le lendemain par l’Organisation mondiale de la santé qui tenait le 11 février 2020 une conférence sur la maladie. Son directeur, Tedros Adhanom Ghebreyes, a estimé lors de son ouverture que : « avec 99% des cas en Chine cela reste une grande urgence pour ce pays, mais cela constitue aussi une très grave menace pour le reste du monde ». Pour un virus censé disparaître en avril, franchement, l’OMS en fait un peu trop.

Le nombre de cas et de morts continue d’augmenter

Malheureusement, Trump a de fortes chances de ne pas avoir raison alors que la souche 2019-nCov responsable de l’épidémie a contaminé plus de 43.000 personnes et en a tuées plus de 1.000 au 11 février 2020. Heureusement, la recherche avance à grands pas et un vaccin pourrait être disponible avant la fin de l’année.

L’impact du coronavirus commence toutefois à se faire sentir sur les événements majeurs au niveau mondial : le Mobile World Congress de Barcelone, en février 2020, enchaîne les annulations, Nvidia, LG ou encore Amazon ne seront finalement pas présents. Et la question de l’impact du Virus sur les JO de Tokyo, qui se tiendront à l’été 2020, reste en suspens bien que l’événement n’ait pas été annulé.