NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Coronavirus : vers un test de grande ampleur des Français

Journaliste pour VA Press. En savoir plus sur cet auteur



2 Avril 2020

Les autorités françaises semblent pencher de plus en plus vers un test massif de la population avant d’engager le déconfinement du pays. Des millions de tests sont attendus dans les prochaines semaines mais l’opération, selon son ampleur, pourrait s’avérer particulièrement longue.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Tester les 60 millions de Français est-il la condition obligatoire pour sortir du confinement ? La réponse n’est pas encore donnée mais il apparait de plus en plus clairement qu’une vaste campagne de test va être engagée. « Pour l'heure, le gouvernement n'a qu'une seule certitude: les Français devront passer par une vaste campagne de tests sérologiques avant d'envisager un déconfinement. Quand? Comment? Quelle catégorie de personnes tester? Autant de questions qui restent pour l'instant sans réponse, alors que des initiatives sont prises comme à Nancy où tous les pensionnaires et personnels d'un Ehpad vont être dépistés avec une prise de sang. "Une première mondiale", a assuré le maire de la ville Laurent Hénart » selon BFMTV.

Pour que l’opération soit mise en place, de nombreuses pistes doivent être explorées par les autorités. La mise à contribution éventuelle des médecins généralistes, des laboratoires ou centres dédiés. Mais aussi le recours à des tests autres que les naseaux utilisés par les hôpitaux. « A la différence des tests PCR - les tests par prélèvement nasal, les tests sérologiques permettent de déterminer la présence des traces d'anticorps produits par le système immunitaire en réaction au coronavirus. En cas de présence de ces anticorps, cela signifie a posteriori que la personne a été contaminée. En clair, il est possible de déterminer qui a été porteur du Covid-19, même pour les individus asymptomatiques. Et donc de connaître le nombre de personnes immunisées » appuie la chaine d’info.

Et si des innovations sont annoncées dans le dépistage, des vérifications sur la fiabilité seront nécessaires. Les cas de faux négatifs ayant été avérés dans plusieurs cas médiatisés. Par ailleurs, si cette stratégie est envisagée, elle devrai également être accompagnée par la certitude que les personnes guéries ne sont plus contagieuses. Autant de questions qui laissent présager une sortie de crise complexe.