NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Coupe du Monde Féminine : peut-on encore trouver ça sans intérêt ?




7 Juin 2019

Le battage médiatique autour de la Coupe du Monde féminine organisée par la France a quelque chose de ridicule. Entre justification que ça vaut le détour et assurance que regarder est un acte militant, le bal des hypocrites est lancé avant même le premier coup d’envoi.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Radios, télévisions et journaux assurent la promotion de la Coupe du monde féminine. Mais à y regarder de plus près, les articles sont tous construits autour des mêmes ficelles. Entre justification forcée de l’intérêt sportif et arguments féministes, l’aspect festif d’un événement sportif perd tout son charme. Il y a Europe 1 qui veut démonter les « Idées reçues » sur le football féminin ou Le Huffington Post qui dresse les différences avec le foot masculin, on comprend vite le ton. Plutôt que de laisser l’événement prendre ou non dans le public, le traitement médiatique montre bien qu’il s’agit de convaincre. Convaincre que les filles jouent aussi bien, que si elles ne sont pas autant suivies c’est parce que ce sport est « machiste » (pour reprendre le terme de la ministre des Sports sur France Inter ce matin).
 
D’autant qu’à trop en faire sur le fait que le foot féminin vaut le foot masculin, le résultat risque d’être très contreproductif. La vérité c’est qu’il y a un monde entre les deux et que du point de vue du spectacle, ceux qui ont encore en tête les images des dernières compétitions masculines vont être largement déçus. Un peu à l’image du tennis féminin dont on estime trop souvent qu’il n’est pas assez bien traité par rapport au masculin, il faut accepter que dans le sport professionnel le niveau crée le spectacle.
 
Est-ce qu’il faut pour autant bouder la Coupe du monde féminine ? Certainement pas. Supporter son équipe nationale dans une compétition internationale est toujours un moment agréable. Mais les fans de foot ont tout de même le droit de dire qu’ils sont moins emballés, voire pas intéressés du tout par cette Coupe du monde à domicile. Regardez donc les premiers matchs, les transversales, le niveau de passes et surtout les performances des gardiennes. A trop en faire, le résultat inverse va se produire. Et si la France gagne cette coupe à domicile mais que les rues ne sont pas en liesse, le pays sera-t-il machiste ?