NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Coupe du monde d'escalade : les Français mis en difficulté à Kranj




3 Octobre 2019

La quatrième étape de la Coupe du monde de difficulté est en cours à Kranj (SLO). Romain Desgranges, Nao Monchois ainsi que Nolwenn Arc et Fanny Gibert cette après-midi se sont qualifiés pour les demi-finales de demain.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Dans un communiqué, la  Fédération Française de la Montagne et de l'Escalad  (FFME) explique que les voies homme de cette quatrième étape de la Coupe du monde de difficulté ne présentaient pas de piège particulier : "Classiques, elles présentaient en alternance des passages physiques et d'autres où il fallait trouver les placements justes."

Romain Desgranges passait très tôt, ce samedi matin, dans la première voie de qualification. Une voie dont il est allé chercher le top, comme six autres grimpeurs. « Cette voie était intense et Romain a forcé ce qu'il fallait pour aller au bout, se réjouit Cécile Avezou, entraîneur national. La deuxième voie lui a un peu moins bien réussi. Moins à son aise dans un gros dévers, il a pris du temps sur chaque prise pour trouver le bon placement et s'est vite épuisé. » Le numéro 1 Français prend ainsi la onzième place du classement provisoire.

Nao Monchois réalise lui aussi un très bon run dans sa première voie, où il tombe à un mouvement du top : « Une super performance qui compense sa réalisation dans sa voie 2. Dans un passage délicat, il s'est vraiment bagarré, il est passé puis s'est décontracté et a zippé, explique Cécile Avezou dans e communiqué de la FFME. C'est dommage, mais Nao reste dans la course pour demain avec une 23e place provisoire. »

Alistair Duval, le cadet de l'équipe de France, n'arrive pas, selon la FFME "à trouver de bonnes sensations dans sa première voie, il y chute très bas" : « Il s'est ensuite senti mieux dans sa voie 2, il est passé avec aisance dans un passage délicat, mais a zippé d'une main dans la partie suivante, plus déversante », se désole Cécile Avezou. Alistair Duval termine cette étape à la 57e place.