NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Covid-19 : les adoptions d’animaux sont de nouveau autorisées




14 Avril 2020

À la Société protectrice des animaux (SPA), l’inquiétude était grandissante : les refuges sont fermés au public et les Français sont confinés… ce qui a causé une chute drastique des adoptions. Le gouvernement a décidé de créer une exception aux règles de confinement à ce sujet.


Les refuges de la SPA sur le point de déborder

Pixabay/Quangpraha
Pixabay/Quangpraha
Si la SPA a lancé une alerte concernant la situation des animaux dans ses refuges, c’est qu’ils vont bientôt être saturés et ne plus pouvoir accueillir de nouveaux pensionnaires. Or, ce n’est pas parce qu’il y a le confinement que les animaux ne sont pas trouvés errants ou abandonnés par leurs propriétaires.

« On compte 5.000 animaux dans nos refuges pour une capacité de 6.800. Il nous reste 1.800 places ce qui correspond à 15 jours d’activité », s’inquiétait le 6 avril 2020 Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA. Si le gouvernement n'avait rien fait, la situation aurait pu devenir dramatique, autant pour les refuges que pour les animaux qui y sont pensionnaires ou pour les animaux errants.

Une dérogation pour adopter un animal de compagnie

« Afin de remédier à cette situation, sur proposition de la cellule interministérielle de crise, il a été décidé qu’une tolérance sera accordée concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge », a déclaré le ministère de l’Intérieur dans un communiqué du 11 avril 2020. La dérogation sera en vigueur dès le jeudi 16 avril 2020.

Pas question, pour autant, de prendre la voiture et d’aller voir les animaux dans le refuge le plus proche. Les adoptants doivent prendre contact avec la SPA et choisir un animal sur le site Internet. Le refuge leur donnera ensuite un rendez-vous et établira une autorisation dérogatoire de sortie mentionnant le rendez-vous. Les adoptants pourront alors se rendre au refuge à la date et l’heure prévue, avec cette attestation de la SPA et leur attestation dérogatoire de sortie dûment remplie mentionnant comme raison du déplacement un « motif familial impérieux ».