NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Cybertruck incassable, Elon Musk toujours plus attendu au tournant




22 Novembre 2019

Le fantasque et visionnaire milliardaire Elon Musk a présnté le Cybertruck en le présentant comme incassable. Lors de la présentation et des tests pour prouver que le véhicule était incassable, une vitre a été brisée. Un évènement largement commenté, signe que les faits et gestes de Musk sont toujours suivis de près.


DR
DR

Un véhicule incassable cassé lors du test en conférence filmée en direct. La scène a provoqué l’hilarité et les critiques acerbes de Elon Musk, à la tête de Tesla. Le fantasque milliardaire continue à annoncer des révolutions technologiques dans chacun des secteurs dans lesquels il est actifSi c’est le trait de son caractère qui l’a fait connaitre, c’est aussi celui qui explique les nombreuses critiques ou railleries dont il est la cible. Avec ses annonces très ambitieuses, à chaque déconvenue il est attendu au tournant. 

La scène s’est déroulée jeudi 20 novembre matin. Tesla annonce la présentation de son prochain modèle, le Cybetruck. Un drôle d’engin aux airs de blindé militaire. Et pour cause, il est présenté comme ultrarésistant, aux coups, aux chocs voire même aux balles. Sauf que pendant le test surréaliste où des coups de marteaux sont données, Elon Musk demande au designer du pickup de jeter une boule de pétanque sur les vitres pour en prouver l’efficacité. Un test qui s’avère très décevant puisqu’en deux envois, deux vitres sont cassées. Dans un rire gêné le milliardaire justifie que « au moins elles n’ont pas transpercé ». Ce qui est d’autant moins valable que sur des vitres classiques non plus, une boule de pétanque de traverse pas. 

Si la scène est anecdotique, elle résume assez bien la personnalité de Elon Musk et le sort qui lui est réservé par les médias et commentateurs. Lui qui touche à des secteurs très innovants (voitures électriques, aérospatial, transports du futur) n’hésite jamais à annoncer comme imminentes des ruptures technologiques. Mais à annoncer d’une année sur l’autre des objectifs, ses exagérations ou échecs sont criants. Avec le Cybetruck par exemple, en présentant un prototype il aurait pu se contenter de caractéristques générales. En montrant comme il l’a fait qu’un quad pouvait monter à l’arrière, que le véhicule pouvait transporter jusqu’à 1,5 tonne et tracter jusqu’à sept tonnes. Ce sont déjà des prouesses. Mais à promettre un pickup électrique presque part balle, l’expérience de la boule de pétanque a tout gâché.