NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





De nouveaux critères bousculent le top 100 des meilleurs patrons du monde




28 Octobre 2019

L’Harvard Business Review (HBR) a publié son classement des 100 meilleurs patrons du monde.


De nouvelles règles

Une centaine de PDG de l’Harvard Business Review (HBR) mesure la performance des patrons sur l’ensemble des années passées à la tête de leur entreprise. Seuls les dirigeants des grandes entreprises qui font partie de l’index S&P Global 1200 sont évalués, soit 70% des capitalisations boursières dans le monde. Les notes sont définies par les cabinets Seustanalytics et CSRHub, deux spécialistes en RSE.

Les critères pour établir le classement se calculent selon les performances financières et extrafinancières. Mais l’institut a souhaité donner davantage d’importance aux critères environnementaux et sociaux. Ils comptent désormais 30% de la note, contre 20% les années précédentes.

Douze Français dans le Top 100

Des nouveaux critères qui bousculent le classement 2019. Pour preuve, Jensen Huang (Nvidia) prend la place de Pablo Isla (Zara) en tête du podium, suivi par Marc Benioff (Salesforce.com) et le français François-Henri Pinault (Kering). Ensuite se suivent respectivement Richard Templeton (Texas Instruments), Ignacio Galán (Iberdrola). Bernard Arnault, second français, apparaît à la dixième position, derrière Satya Nadella (Microsoft) et Johan Thijs (KBC).

Deux français dans le Top 10 donc et douze compatriotes au total dans le Top 100. On peut noter la présence de Benoît Potier (Air Liquide, 18e), Jacques Aschenbroich (Valeo, 21e) et Xavier Huillard (Vinci, 27e). Une réussite qui en fera jalouser plus d’un, et non des moindres. En effet, Mark Zuckerberg (Facebook), Larry Page (Google) ou encore Jeff Bezos (Amazon) ne figurent pas dans le classement, malgré des bons résultats financiers. Ils paient les mauvaises notes sur les points environnementaux, sociaux et de gouvernance.