NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Détenir une voiture est de plus en plus cher




4 Avril 2019

L’étude annuelle de l’Automobile club association (ACA) montre que le coût global d’une voiture a fortement augmenté. D’après l’association le « délire fiscal » mais aussi l’augmentation des autres dépenses explique cette tendance lourde.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Ceux qui ont une voiture l’ont remarqué, ça coute cher. L’étude annuelle de l’Automobile club Association (ACA) publiée par Le Parisien-Aujourd’hui en France confirme cette situation et montre que la situation se détériore. « L’ACA a scruté à la loupe les dépenses de quatre modèles de voitures emblématiques : Renault Clio essence et diesel, la Peugeot 308 diesel, la Dacia Logan diesel et la Toyota Prius hybride (électrique et essence). Cette année, l’association a également étudié les coûts de la Zoe de Renault, la voiture 100 % électrique la plus vendue. Parmi ces modèles, celui dont le coût a le plus diminué est celui de la Toyota Prius avec une facture globale de 9794 euros, en baisse de 1,1% par rapport à l’an passé. Point fort de ce modèle : des conditions de reprises plus intéressantes qui font chuter la facture globale. Le budget de la Dacia Logan diesel est également resté contenu, en petite hausse de 0,3% à 4927 euros. Idem pour la Logan diesel, modèle inchangé » rapporte Le Figaro .
 
Mais pour les autres modèles étudiés, ceux de gamme et de gabarits classiques, le bilan est plus net. Renault Clio et Peugeot 308 ont ainsi vu les dépenses liées à leur possession exploser. « Ces hausses s’expliquent par une flambée de presque tous les postes de dépenses, bien au-delà du taux de l’inflation de 1,8%. Ainsi, le prix du sans-plomb 95 hors taxe a augmenté de 15,4% en 2018, celui du gazole de 22,5%. Au-delà des cours du pétrole, un marché mondial, l’association a de nouveau dénoncé un « délire fiscal », pointant les taxes qui ont augmenté de 6% pour l’essence et 12,9% pour le gazole. L’association considère ainsi l’automobiliste comme « le consommateur le plus taxé ». Il contribuerait ainsi à 74 milliards d’euros par an » continue le quotidien français.
 
Lire en intégralité l’article cité sur le site du Figaro