NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Disney+ : lancement reporté pour cause de coronavirus




23 Mars 2020

Mauvaise nouvelle pour les fans du géant Disney : la nouvelle plateforme de SVOD que le groupe a déjà lancée dans quelques pays du monde, notamment aux États-Unis, ne sera pas disponible à la date prévue initialement en France.


Disney+ reportée à début avril

Pixabay/Skitterphoto
Pixabay/Skitterphoto
La plateforme Disney+ était attendue en France : les parents espéraient pouvoir mettre leurs enfants devant les grands classiques du géant de l’animation, et peut-être revoir certains films avec eux, le tout durant le confinement. Les autres espéraient pouvoir se replonger dans les univers Marvel et Star Wars, notamment, dont le géant Disney détient les droits. Rien de tout ça ne sera possible.

Initialement prévu pour le 24 mars 2020, le lancement de Disney+ a été retardé en France. La faute au coronavirus et à la surconsommation de bande passante que le télétravail obligatoire et le confinement entraînent sur le réseau internet français. Sur demande du gouvernement français, des opérateurs et du commissaire européen de l’Industrie, Thierry Breton, Disney a été contrainte de revoir ses plans. Désormais, en France, Disney+ n’est plus attendue avant le 7 avril 2020… et si la situation mondiale s’améliore d’ici là.

Le réseau internet sous pression

La demande n’est pas une question de concurrence, mais bien de risque de panne généralisée du réseau internet en France et en Europe, sur sollicité en ces temps de confinement et alors que de plus en plus de pays mettent leur économie à l’arrêt.

Plusieurs services, dont Amazon Prime, Netflix ou encore Youtube, ont annoncé prendre des mesures en réduisant la qualité des vidéos en streaming au strict nécessaire, alors que tous proposent des visionnages en très haute qualité.

Facebook et Google aussi mettent la main à la pâte. Objectif : éviter une surcharge alors que le réseau internet est la seule solution pour des millions de personnes de continuer de travailler… et qu’il est également nécessaire pour la gestion de la crise sanitaire du Coronavirus.