NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Etats-Unis : Bernie Sanders se voit déjà en rival de Donald Trump





Le sénateur américain Bernie Sanders songe à se présenter une nouvelle fois à la présidence du pays. Dans une interview, il a affirmé que malgré son âge il se voyait bien repartir en campagne si le contexte lui est favorable face à Donald Trump.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
En politique américaine, il est grand temps d’admettre que tout est possible. Raison pour laquelle l’annonce de Bernie Sander lors de l’émission The View doit être prise au sérieux. Le sénateur américain de Vermont a en effet assumé qu’il songeait à se présenter une fois de plus à la présidence de son pays en 2020. Une position qu’il n’envisagera de tenir que s’il a la conviction qu’il est le meilleur candidat pour battre Donald Trump, a-t-il précisé.
 
La question se pose d’autant plus que dans deux ans, Bernie Sander aura 79 ans. Ce qui ferait de lui un vieux président de 83 ans en fin de mandature. Mais l’âge n’est pas la principale préoccupation de l’homme politique puisque son rival démocrate Joe Biden a un an de moins que Sanders. « Je ne suis pas l’un de ces fils de multimillionnaires à qui les parents ont dit qu’ils allaient devenir président des Etats-Unis (…)  Je ne me réveille pas le matin avec le désir fou d’être président » a-t-il précisé.
 
« Porté par de jeunes supporteurs galvanisés et un programme très à gauche pour les Etats-Unis, Bernie Sanders avait mis en difficulté Hillary Clinton lors des longues primaires démocrates en 2016. Certaines de ses propositions, comme un système de santé universelle, ont depuis été reprises par plusieurs des candidats démocrates sortis victorieux des récentes élections parlementaires. Passage quasi obligé pour les candidats à la présidentielle américaine : Bernie Sanders publie justement mardi un nouveau livre tourné vers l’avenir (Where we go from here : Two years in the resistance, Thomas Dunne Books) » analyse 20 Minutes.
 
Principale figure d’opposition dans les milieux de gauche ou progressiste, Bernie Sanders est l’anti Trump par excellence. Mais si ses supporter voit ce facteur comme une force, ils feraient bien de craindre l’effet absolument inverse. Les sondages d’opinion ne sont pas défavorables au président américain après deux ans à la tête du pays qui tourne régulièrement – selon les enquêtes – autour de 40% d’avis favorables.