NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











« Gardiens de la Galaxie » : les acteurs refusent le joug de Disney





L’éviction du réalisateur des deux premiers films « Gardiens de la galaxie » passe mal auprès des fans et des acteurs. Un des acteurs principaux menace même de boycotter le tournage en réaction à cette décision


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les deux premiers films « Gardiens de la galaxie » ont séduit les fans par un ton un peu décalé et une petite originalité qui fait la différence. Un succès qui doit beaucoup au réalisateur James Gunn qui a été aux manettes des deux premiers films. Alors, quand ce dernier est tout bonnement viré par Disney pour des vieux tweets exhumés, le casting et les fans se révoltent.

Kurt Russel, qui interprète le méchant du deuxième film, a critiqué la décision estimant que le studio était trop sensible aux polémiques. Ce n’est pas le seul puisque l’acteur Dave Bautista, qui interprète Drax, l’un des personnages principaux, a carrément évoqué l’idée de boycotter le prochain film s’il se déroule sans Gunn. « Je ferai ce que je suis légalement obligé de faire, mais je n'ai pas signé pour les Gardiens sans James Gunn. Les Gardiens de la Galaxie sans James Gunn ne sont plus Les Gardiens de la Galaxie. Ça donne la nausée de travailler pour quelqu'un qui aurait laissé des fascistes (#cybernazis) mener une campagne de diffamation » a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

« L'ancien catcheur s'indigne de ce licenciement survenu quelques heures, seulement, après que d'anciens tweets, vieux de dix ans, ont été exhumés par Mike Cernovich, un militant de «l'alt-right» américaine, adepte des théories du complot et très actif sur les réseaux sociaux. Le réalisateur y racontait des blagues, déplacées, sur des sujets comme le viol ou la pédophilie. Un humour pas du goût de Disney. Si les comédiens avouent ne pas être non plus fans de ces propos controversés, ils estiment que le réalisateur a le doit d'être pardonné » résume Le Figaro .
 
Des propos qui s’ajoutent à une pétition qui a reçue 350 000 signatures. Disney prend un risque financier en évinçant l’artisan de deux succès qui ont rapporté respectivement 775 et 864 millions de dollars. D’autant qu’aucun nom de successeur n’a été évoqué pour le troisième film qui doit sortir dans les salles en 2020.