NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







L’Europe continue sa lutte pour le chargeur universel





La Commission européenne s’engage depuis 2009 pour le développement des chargeurs universels pour limiter les déchets électroniques. Face aux échecs successifs le Parlement est allé plus loin en votant une résolution favorable à l’imposition d’un chargeur universel aux entreprises.


L’Europe continue sa lutte pour le chargeur universel
Déjà en 2009 la Commission européenne obtenait des principaux fabricants de téléphones mobiles la signature d’un accord. Ceux-ci s’engageaient à mettre en circulation pour 2010 un chargeur universel pour limiter la multiplication des déchets électroniques.
 
En 2010, une trentaine de modèles de chargeurs étaient en circulation avec des types différents au sein même des marques. L’échec de cette première initiative n’a pas découragé les institutions européennes qui ont ensuite fixé un nouvel objectif : 90% des mobiles devaient être vendus avec un chargeur universel en 2011. Objectif qui, lui non plus, n’a pas pu être tenu.

Le Parlement récupère le dossier

Des progrès ont cependant été réalisés avec la généralisation croissante du format micro-usb. De plus en plus de marques proposent ce format mais des nouveaux modèles différents sont encore commercialisés. Le cas d’Apple est particulièrement révélateur. L’entreprise californienne continue à équiper ses produits  d'un format unique et l’adaptateur universel n’est proposé qu’en accessoire.
 
Le Parlement européen s’est approprié le sujet cette année. Il y a quelques mois, les députés de la commission du marché intérieur ont voté à l’unanimité une résolution pour l’émission d’une loi coercitive. Le texte appelé de leurs vœux doit obliger les entreprises à fournir une recharge universelle.  « Nous exhortons les États membres et les fabricants à introduire un chargeur universel, pour mettre fin au chaos de câble pour les téléphones mobiles et tablettes » a dit la représentante de la commission du marché intérieur.
 
Fin décembre, le Parlement annonce que les fabricants de Smartphones et tablettes devront utiliser un modèle commun. L’application de cette nouvelle déclaration va dépendre de l’adoption des Etats membres en mars 2014 de la proposition. Les gouvernements auront ensuite deux ans pour en déduire un texte de loi et les fabricants une année supplémentaire pour s’adapter. Le chargeur universel pourrait ainsi, si chaque étape est franchie avec succès, être généralisé en 2017…