NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

L’IA de Nvidia peut créer de la 3D à partir d’une simple photo




10 Décembre 2019

Les chercheurs en intelligence artificielle ont de nouveau fait une avancée majeure dans le développement de cette technologie. Cette fois, c’est le géant Nvidia, spécialisé dans le rendement graphique, connu du grand public pour ses cartes graphiques pour consoles et ordinateurs, qui présente une nouveauté : la possibilité de créer des images en trois dimensions à partir d’une simple photo.


Un procédé d’extrapolation

Pixabay/Geralt
Pixabay/Geralt
Ce n’est pas la première fois qu’un tel procédé est exploré par les chercheurs mais les résultats de l’entreprise Nvidia, qui sont présentés à la Conférence annuelle sur les systèmes neuraux se tenant la semaine du 9 décembre 2019 à Vancouver, au Canada, sont très impressionnants. Le procédé d’extrapolation de l’image permet en effet d’obtenir un rendu en trois dimensions à partir d’une photo en deux dimensions.

En particulier, c’est le fait que l’intelligence artificielle arrive au résultat toute seule qui représente l’avancée. Jusqu’à présent, l’utilisateur devait donner des informations à l’IA pour qu’elle puisse extrapoler l’image en trois dimensions, ou lui fournir des clichés pris sous divers angles. Avec l’IA de Nvidia, il n’y en a plus besoin, elle devient indépendante.

Un procédé extrêmement rapide

Pour obtenir l’image, les chercheurs ont alimenté l’IA avec des centaines d’images durant plusieurs jours. Un procédé long qui a nécessité des sujets pris sous divers angles ainsi que des modèles en trois dimensions sur lesquels l’IA a pu apprendre. Ensuite, et c’est ce qui est le plus impressionnant, l’IA devient autonome et très rapide.

Selon les chercheurs, l’intelligence artificielle nécessite moins de 100 millisecondes pour obtenir une image en trois dimensions à partir d’une photo en deux dimensions jamais analysée auparavant. Le potentiel d’application de ce type de technologie est gigantesque : les robots, mais surtout les voitures autonomes, pourraient ainsi obtenir un rendu en trois dimensions de leur environnement immédiat, dans un temps suffisamment court pour qu’une réaction soit calculée et implémentée.