NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





L’Insee estime à 1,5% la croissance française pour 2018




30 Janvier 2019

L’Insee a publié les chiffres de la croissance française pour 2018. Avec +1,5% de progression du PIB, c’est moins bien que les 2,3 points gagnés en 2017. Bien que décevant par rapport aux estimations de l’Etat pour le budget de l’an passé, cette croissance est satisfaisante dans un contexte social tendu.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
On sait enfin les effets des mouvements sociaux de la fin de l’année sur la croissance économique du pays. L’Insee vient de publier les chiffres de l’année 2018 et le PIB a progressé de 1,5%. C’est bien moins qu’en 2017 et une croissance solide de 2,3% mais le contexte économique laissait de toute façon prévoir un niveau inférieur. « Les dépenses de consommation des ménages ont fortement ralenti au dernier trimestre 2018, touchées par le mouvement des « gilets jaunes » et affichant une croissance nulle, contre 0,4 % au trimestre précédent. Le commerce extérieur a soutenu l’économie au quatrième trimestre, ainsi que la production totale de biens et services, en hausse de 0,4 %. L’investissement est resté « atone » et les variations de stock ont pesé négativement de 0,1 point sur la croissance du produit intérieur brut » rapporte Le Monde. Les exportations (+3,1%) ont plus progressé que les importations (+1,1%) indique l’institut de statistiques.
 
Bruno Le Maire s’est montré optimiste en affirmant que ces résultats étaient encourageant et montraient que dans un contexte international et intérieur tendu, « notre politique donne des résultats. » Principale déception du gouvernement, les observateurs anticipaient une augmentation de l’activité de 0,4 point en réaction à la suppression de la taxe d’habitation. « Mais le climat d’incertitude lié au mouvement des « gilets jaunes » avait ensuite poussé l’organisme public à diviser par deux sa prévision pour tenir compte de l’impact des manifestations sur la consommation. Dans ses dernières prévisions, l e FMI a ainsi abaissé sa prévision de croissance pour la France à 1,5 % en 2019. Le gouvernement, de son côté, prévoit une croissance de 1,7 % cette année » précise le quotidien français. Des prévisions qui, on l’a vu et par définition, sont contrariées par l’imprévu.