NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



L’e-commerce dépasse les 100 milliards d’euros




5 Février 2020

La Fevad, la fédération du e-commerce et de la vente à distance, a publié le 5 février 2020 les données pour les ventes en ligne pour l’année 2019. Comme prévu, ces dernières augmentent fortement pour passer le cap historique des 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires, une première qui confirme la tendance de ces dernières années.


L’e-commerce : plus de transactions mais un panier moins élevé

C’est fait : comme attendu, les estimations de la Fevad parlaient d’un chiffre d’affaires supérieur à 100 milliards d’euros pour la vente en ligne en 2019 en France dès fin 2018, l’e-commerce a passé ce cap. Au total, les consommateurs français ont dépensé 103,4 milliards d’euros en ligne sur l’année 2019, un montant qui continue de connaître une augmentation à deux chiffres : +11,6% en un an.

La Fevad signale toutefois une tendance qui pourrait freiner la hausse du chiffre d’affaires des ventes en ligne à l’avenir : le montant moyen du panier des internautes est en baisse. Il a chuté sous la barre des 60 euros, « le niveau le plus bas jamais observé » signale la fédération. Cette baisse a toutefois été compensée par la hausse du nombre de transactions réalisées sur l’année : 1,7 milliard au total, soit une augmentation de 15,7% sur un an.

Le m-commerce devient incontournable

Dans le domaine du e-commerce, les ventes sur smartphone, appelées m-commerce, continuent de prendre de l’ampleur. Selon les données de la Fevad et une étude Médiamétrie, 40% des acheteurs en ligne en 2019 ont effectué au moins une transaction sur mobile. En France, au quatrième trimestre 2019, 16,27 millions de personnes ont effectué un achat sur smartphone.

Sans surprise, ce sont les plus jeunes qui utilisent leur smartphone pour faire des achats, notamment grâce aux multiples applications à leur disposition : 63% des 25-34 ans. Et, pour la Fevad, la croissance ne devrait pas être en berne en 2020 : la fédération s’attend à près de 2 milliards de transactions en ligne sur l’année pour un chiffre d’affaires dépassant les 115 milliards d’euros.