NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







La Chine entame sa plus longue mission spatiale habitée





Dans le cadre de ses préparatifs au déploiement d’ici à 2022 d’une station spatiale habitée, la Chine a lancé en début de semaine une nouvelle mission avec deux hommes, en direction de son deuxième laboratoire orbital. Il s’agit de la sixième et plus longue mission spatiale habitée du pays. La Chine prévoit procéder à une vingtaine de missions cette année.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Libération explique que « les ‘taïkonautes’, comme les astronautes chinois sont appelés, ont décollé de la base de lancement de Jiuquan, dans le désert de Gobi (Nord-Ouest), à bord du vaisseau spatial Shenzhou-11 («vaisseau divin-11»). Ils doivent arriver sous quarante-huit heures à bord du nouveau laboratoire spatial Tiangong-2 («Palais céleste-2»), lancé en septembre. »

L’article ajoute qu’ils « y passeront trente jours, un record pour des spationautes chinois, note l’agence officielle Chine nouvelle. »

La conquête de l’espace en Chine, symbole de puissance du pays

La conquête de l’espace en Chine est perçue «  comme un symbole de la nouvelle puissance du pays. Pékin a investi des milliards dans ses programmes spatiaux pour tenter de rattraper l’Europe et les Etats-Unis. »
Car à ce jour, la Chine, la Russie et les États-Unis sont les seuls pays à avoir envoyé des hommes dans l'espace dans le cadre de leur propre programme spatial.

Un article en ligne du Monde ajoute qu’ « en parallèle de sa station spatiale, Pékin mène un ambitieux programme lunaire, visant notamment à envoyer un homme sur la Lune. La Chine espère aussi envoyer un vaisseau spatial autour de Mars vers 2020, avant de déployer un véhicule téléguidé sur la Planète rouge. »

Le laboratoire Tiangong-2, « auquel les astronautes doivent s'amarrer, est en orbite à 393 kilomètres d'altitude et est composé de deux ensembles : une cabine d'expérimentation faisant également office de lieu de vie; un espace d'entreposage avec panneaux solaires, moteurs et batteries. Ils profiteront de leur séjour dans l'espace pour réaliser des expériences médicales et pour tester différentes technologies. »

« Pékin mène également un ambitieux programme lunaire, visant notamment à envoyer un humain sur la Lune. En décembre 2013, la Chine a réussi à faire alunir sa sonde Chang'e-3, puis à débarquer sur la surface lunaire un robot téléguidé nommé Lapin de jade », explique un article en ligne du site Radio Canada.