NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



La France interdit les rassemblements de plus de 1.000 personnes




9 Mars 2020

Bien que le gouvernement se refuse toujours, au 9 mars 2020, de placer la France en « stade 3 » de l’épidémie, préférant rester en « stade 2 » modulé en « stade 2 renforcé » dans certaines régions comme en Alsace, Olivier Véran a été contraint de prendre de nouvelles mesures drastiques pour tenter de limiter un peu plus la propagation du virus sur le territoire.


1.000 personnes, nouvelle limite pour les rassemblements en lieu clos

Lorsque le gouvernement avait annoncé, au moment où l’épidémie de coronavirus Covid-19 commençait à prendre de l’ampleur, l’interdiction des rassemblements en lieu clos réunissant plus de 5.000 personnes, les critiques ont fusé. Certains artistes ont dû annuler leurs concerts tandis que de grands événements, comme le Salon du livre de Paris, ont dû se rendre à l’évidence : ils ne pouvaient plus avoir lieu.

Si la limite, arbitraire mais nécessaire, a pu être décriée sur Internet, notamment par certains artistes concernés, la dernière annonce d’Olivier Véran, ministre de la Santé, du 8 mars 2020 risque de ne faire que des malheureux : désormais, en France, tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes en lieu confiné sont interdits. Un véritable coup dur pour le secteur des salons et celui de la culture et des spectacles.

La France va vers la « phase 3 » inexorablement

Cette annonce n’est une nouvelle fois qu’une étape dans le processus qui mènera inexorablement, c’est le terme employé par Emmanuel Macron, vers la « phase 3 » de l’épidémie, une phase où des mesures encore plus restrictives pourront être prises.

L’Italie est passée, la semaine du 2 mars 2020, à cette phase : le gouvernement de Conte a annoncé le confinement de régions entières dans le nord du pays, une mesure qui concerne près de 16 millions de personnes et qui a causé des mouvements de panique.