NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Le Pentagone choisit Microsoft pour un contrat de 10 milliards de dollars




28 Octobre 2019

Le département américain de la Défense a attribué à Microsoft un contrat de « cloud computing », d’un montant de 10 milliards de dollars.


Microsoft devance Amazon

Microsoft a été choisi par le Pentagone pour un contrat de stockage de données en ligne de 10 milliards de dollars. Le contrat Joint Enterprise Defense Infrastructure (JEDI) doit s’établir sur une durée de dix ans et vise à moderniser la totalité des systèmes informatiques des forces armées américaines, gérés par intelligence artificielle.

C’était pourtant Amazon qui était donné favori. La société de vente en ligne s’est dit « surprise par cette conclusion », Amazon Web Services étant « clairement le leader dans le domaine du cloud computing », rappelle-t-elle dans un communiqué. Amazon pourrait contester en justice l’attribution de ce contrat, accusant Donald Trump d’avoir interféré dans le processus de décision.

Un appel d’offres contesté

Après le retrait de Google, pour ne pas entrer en conflit avec les valeurs de l’entreprise, Amazon était donné largement gagnant, notamment grâce au contrat remporté avec la CIA en 2013. IBM et Oracle avaient également été écartés très tôt de la compétition. En 2017, une ancienne stratège d’Amazon avait été recrutée comme l’une des principales collaboratrices de James Mattis, secrétaire à la Défense des États-Unis entre 2017 et 2019.

Une affaire qui avait fait grand bruit, après que le site ProPublica ait révélé ce possible conflit d’intérêt, notamment lorsqu’elle organisa un dîner privé entre James Mattis et Jeff Bezos, au moment des dernières définitions du cahier des charges de l’offre. Finalement, c’est bien Microsoft qui remporte la mise.