NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Le Pôle Nord magnétique se déplace de plus en plus vite




26 Décembre 2019

Lorsque vous utilisez une boussole, l’aiguille pointe « au Nord ». Mais ce n’est pas un « vrai Nord », il s’agit du pôle nord magnétique. Ce point n’est pas fixe, le nord et le sud magnétiques se sont même déjà inversés dans l’histoire de la planète, mais depuis le début des années 2000 il se déplace de plus en plus rapidement. De quoi poser quelques problèmes aux outils de géolocalisation.


Le Pôle Nord se déplace à 50 kilomètres par an

Pixabay/dima_goroziya
Pixabay/dima_goroziya
La position exacte du Pôle Nord magnétique est surveillée de près, tout comme celle du Pôle Sud : elle est changeante. Le Pôle Nord s’est déplacé à une vitesse d’environ 10 kilomètres par an durant tout le 20ème siècle. Depuis 2000, toutefois, sa vitesse a accéléré et est désormais de l’ordre de 50 kilomètres par an. Actuellement au Canada, le Pôle Nord magnétique se dirigerait vers la Sibérie, selon les spécialistes en géophysique.

Ce rythme de déplacement a de quoi inquiéter : en 2040, les boussoles pointeront en réalité à l’Est du Pôle Nord géographique. Pas d’inquiétude pour les randonneurs ou les utilisateurs de GPS pour les trajets en voiture, par exemple, l’impact est négligeable sur leurs trajets. Mais il y a un danger pour les utilisations industrielles de ces repères.

Pourquoi le Pôle Nord magnétique bouge ?

La découverte de cette accélération a contraint les Anglais de la British Geological Survey et les Américains de la National Oceanic and Atmospheric Administration à revoir, pour 2020, le modèle magnétique mondial (MMM) qui permet de localiser d’un point de vue géographique le Pôle Nord magnétique… et de corriger les erreurs des boussoles. Un modèle fondamental pour l’industrie de forage, l’aviation ou encore l’Armée. Imaginez ce qu’il se passerait si un missile était lancé avec un mauvais calibrage de boussole…

Néanmoins, il ne faut pas s’inquiéter plus que nécessaire de ce changement de Pôle Nord : il est lié à un phénomène naturel. C’est l’activité magmatique de la Terre, et notamment une rivière de lave en fusion située à près de 3.000 kilomètres sous la croûte terrestre, qui entraîne une variation des champs magnétiques terrestres.