NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



Le gouvernement veut que vous preniez des congés durant le confinement




23 Mars 2020

L’économie française est à l’arrêt et, désormais, le gouvernement s’attend à une année noire pour 2020, avec une récession au bout. Il veut donc tout faire pour qu’une fois la pandémie terminée, l’économie reparte de plus belle.


Fin du confinement, début des vacances ?

Pixabay/startupstockphotos
Pixabay/startupstockphotos
Le confinement contraint les Français à rester chez eux, mais… ce ne sont pas des vacances. Entre ceux qui se retrouvent en télétravail forcé, ceux qui doivent gérer des enfants et ceux qui sont au chômage technique, le tout sans pouvoir librement sortir de chez soi, difficile de dire que le confinement est une période de vacances.

Pourtant, le gouvernement se retrouve devant un problème : les Français pourraient être tentés, une fois le confinement fini, de prendre des congés, notamment pour enfin se reposer ou tout simplement reprendre une vie normale. Cette éventualité risque de mettre en péril la reprise économique qui doit être la plus rapide possible pour que l’impact du coronavirus soit moindre.

Obligation de prendre des congés

Pour éviter que les Français ne partent en congé après le confinement, le gouvernement va permettre aux entreprises, sous réserve d’un accord de branche, de contraindre leurs salariés à prendre jusqu’à 6 jours de congés payés durant la période de confinement. De quoi les empêcher d’en prendre après cette période, et donc les forcer à travailler.

Mais ce n’est pas tout. Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a incité le 23 mars 2020 sur Radio Classique les Français à faire plus et à prendre des congés même s’ils n’y seront pas obligés par leur entreprise. Un effort rendu nécessaire par la situation, juge le ministre. Mais les Français risquent de ne pas suivre cet élan de solidarité économique envers les entreprises, alors que le gouvernement n’a quasiment rien prévu pour ses concitoyens dans les mesures d’aide annoncées.