NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Les États-Unis officiellement sortis de l’accord de Paris




5 Novembre 2019

Le retrait des États-Unis des accords de Paris s’achève officiellement mardi 5 novembre, au grand regret de la France.


Un retrait effectif dans un an

Cela faisait plus de deux ans que la lettre devait intervenir pour officialiser la sortie des États-Unis des accords de Paris sur le climat. Alors qu’elle ne pouvait pas être envoyée pour des raisons juridiques jusqu’au 4 novembre, date du troisième anniversaire de son entrée en vigueur, la notification a bien été effectuée par Washington, lundi 4 novembre.

Conformément aux termes de l’accord, le retrait sera effectif un an après la notification formelle envoyée aux Nations unies. D’ici là, les Américains continueront d’envoyer des délégations aux grands sommets climatiques de l’ONU, dont le prochain se tient à Madrid, en décembre.

Des divisions nationales et internationales

Le retrait des États-Unis divise aux États-Unis. Les démocrates ont promis de revenir dans l’accord en cas de victoire lors des présidentielles de 2020, face à Donald Trump. De nombreuses entreprises, États ou municipalités américaines ont annoncé vouloir s’engager « volontairement » à la neutralité carbone d’ici 2050, ou encore passer à 100% d’énergies renouvelables dans la production d’électricité.

Les États-Unis sont le seul pays à se désengager des Accords de Paris, signés en 2016 par 197 pays, dont la Corée du Nord. Donald Trump avait déclaré lors de l’annonce de son retrait, être « élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris ». Emmanuel Macron a fait part de ses « regrets ».