NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Les députés votent la hausse de la « taxe Chirac » sur les billets d’avion




18 Octobre 2019

Le prix des billets d’avion devrait augmenter de 1,50 euro à 18 euros selon les catégories.


Une taxe pour financer des infrastructures de transport

L’Assemblée nationale a approuvé l’augmentation de la taxe de solidarité sur les billets d’avions (TSBA), dite la « taxe Chirac », instaurée en 2005 pour venir en aide aux pays en voie de développement. Désormais, chaque compagnie aérienne embarquant des passagers sur le territoire français doit s’acquitter de cette taxe additionnelle. Elle est désormais dédiée à l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (ADITF).

Cette augmentation doit entraîner une hausse des billets d’avion de 1,50 à 3 euros sur les vols en classe économique et de 9 à 18 euros sur les vols en classe affaires. À l’exception de la Corse et l’Outre-mer qui n’auront pas à payer cette taxe.

Entrée en vigueur en 2020

Validée par l’Assemblée nationale, jeudi 17 octobre, cette hausse rentre dans le cadre de l’article 20 du projet de budget pour 2020. Elle pourrait donc entrer en vigueur dès le début de l’année prochaine. Son augmentation est prévue dans la limite de 230 millions d’euros au bénéfice de l’ADITF.

Cette taxe ne fait pas le bonheur de tous. Sur les bancs du Parlement, Les Républicains ont fait part de leur inquiétude quant à l’impact sur la compétitivité des compagnies aériennes françaises face à la concurrence. Du côté des Insoumis, on note qu’elle pourrait surtout pénaliser « les plus pauvres ». La ministre de la Transition écologique et solidaire Élisabeth Borne s’est quant à elle réjouie de « proportions très raisonnables » et estime normal « que le transport aérien contribue au financement de la mobilité dans tous les territoires ».