NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Les plantes qui devaient pousser sur la Lune gèlent




18 Janvier 2019

Une équipe de scientifiques chinois vient d’annoncer l’échec d’une expérience botanique à la surface de la Lune. Après avoir réussi à faire germer une feuille, sans surprise organismes ont été terrassés par les températures très négatives enregistrées à la surface de la Terre.


Ce n’est pas une surprise et pas non plus un échec absolu. C’est en tout cas une grande première. « Mardi 15 janvier, la chaîne publique chinoise CGTN avait diffusé une photo montrant qu'une graine de coton envoyée dans la sonde Chang'e 4 avait germé en une minuscule feuille, ce qui constituait une "première expérience de biologie à la surface de la Lune". Or, tout ceci n'a pas survécu aux températures glaciales de notre satellite, a rapporté dès le lendemain le quotidien chinois GBTimes. "L'expérience est terminée. Les organismes vont progressivement se décomposer dans le conteneur totalement hermétique et n'affecteront pas l'environnement lunaire", a déclaré la CNSA, l'Agence spatiale chinoise » rapporte le Huffington Post.
 
« Pour cette expérience, les chercheurs chinois avaient emmené dans un petit cylindre de 3 kg plusieurs éléments d'origine biologique. Des graines de pomme de terre, de coton, de colza, d'arabette des dames (un cousin du cresson), mais aussi de la levure et des oeufs de mouches. Mais tout ceci ne peut survivre à la nuit lunaire, ont conclu les chercheurs, indiquant que la température à la surface de la Lune pouvait tomber jusqu'à -170 degrés » ajoute le site d’informations.

Ainsi, a l’intérieur même du cylindre qui contenait les éléments organiques, la température est descendue en dessous de -52°C. Mais malgré cette conclusion négative, les chercheurs chinois affirment que l’opération est utile. Première expérience de ce type, elle doit permettre de s’essayer à la botanique extraterrestre et pourquoi pas envisager l’installation d’une base sur la Lune. « Nous n'avions aucune expérience de ce type auparavant. Nous ne pouvions pas simuler l'environnement lunaire, tel que la microgravité et le rayonnement cosmique, sur Terre » a déclaré l’une des têtes pensantes de l’expérience, Liu Halong.

Lire ici  en intégralité l’article du Huffington Post cité plus haut