NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Macron à la Rotonde, pas vraiment Sarkozy au Fouquet’s





Au lendemain du premier tour, les réseaux sociaux puis les médias se sont précipités à comparer la soirée au champagne d’Emmanuel Macron à la brasserie la Rotonde avec la fameuse soirée du Fouquet’s de Nicolas Sarkozy en 2007. Un parallèle, quoi que l’on pense de l’homme politique, un peu injuste.


DR La Rotonde
DR La Rotonde
Si ce n’est pas en lisant les journaux que vous avez entendu parler de cette soirée, c’est surement sur les réseaux sociaux. Nombreux ont été ceux qui se sont empressés de dénoncer la célébration un peu hâtive d’Emmanuel Macron entouré de VIP à la brasserie la Rotonde. Beaucoup se sont empressés d’y voir un parallèle avec la soirée du Fouquet’s de Nicolas Sarkozy en 2007.
 
S’il est pour le moins maladroit d’être vu avec des amis VIP – Pierre Arditi, Jacques Attali, Stéphane Bern et François Berléand – la comparaison avec le Fouquet’s est un peu hâtive. Si la Coupole n’est pas un PMU, on est encore loin du style du Fouquet’s Avenue des Champs Elysées à Paris.
 
Le Figaro s’est attelé à comparer les deux restaurants pour relever les différences. D’un côté, « Ouverte depuis 1911, la Rotonde Montparnasse fait partie des « quatre mousquetaires» du carrefour Vavin (avec La Coupole, Le Dôme et Le Select). Adresse mythique de la rive gauche, elle fut fréquentée par de nombreux artistes et intellectuels : Picasso, Chagall, Apollinaire, Soutine, Modigliani, Cocteau, Diaghilev, Foujita... Propriété des frères cantalous Serge et Gérard Tafanel depuis 25 ans, cette brasserie familiale accueille les clients en continu. Elle compte de très nombreux habitués séduits par la régularité de la cuisine et l'accueil personnalisé ». »  De l’autre, « Installée depuis 1899 sur les Champs-Élysées, la brasserie chic est passée dans l'escarcelle du groupe Barrière en 1998. Fermée en février 2017 pour des travaux de rénovation qui concernent aussi l'hôtel, elle rouvrira fin juin-début juillet. Fréquenté au début du XXe siècle par le Tout-Paris - Paul Poiret, Ettore Bugatti, Colette, Pierre Brasseur, l'Aga Khan, Raymond Poincaré -, le Fouquet's devient dès les années 1930 le rendez-vous de l'industrie cinématographique, de Raimu à Depardieu, en passant par Gabin, Ventura, Delon ou Signoret. Depuis 1977, s'y tient le dîner consécutif à la cérémonie des César » résume Le Figaro.
 
Très parisiennes dans l’esprit toutes les deux, ces deux institutions se distinguent par l’image intellectuel Rive Gauche pour la première et showbiz pour la seconde. Du côté des prix, la différence est flagrante et même du simple au double avec un menu à 46 euros pour la Rotonde et à 89 euros pour le Fouquet’s avant sa fermeture.