NLTO
/ Magazine d'actualité politique, économique et internationale /



Marché du smartphone : Huawei devient numéro 1 mondial grâce à la Covid-19




30 Juillet 2020

Le bureau d’études Canalys a publié, le 29 juillet 2020, une donnée qui pourrait bien changer radicalement le panorama de l’industrie du smartphone dans le monde : Samsung n’est plus le numéro 1 mondial, en tout cas au deuxième trimestre 2020. Une situation probablement temporaire, mais qui pourrait présager d’une nouvelle tendance.


Samsung durement touchée par la Covid-19

Pixabay/tianya1223
Pixabay/tianya1223
Le cabinet d’analyse Canalys a étudié l’impact du coronavirus Sars-CoV-2 sur les ventes de smartphones dans le monde. Le confinement, la fermeture des frontières et la réduction des importations ont durement pesé sur le leader du secteur, Samsung. La firme sud-coréenne réalise en effet la majorité de ses ventes sur les marchés internationaux, notamment l’Europe, les États-Unis ou encore le Brésil.

Sans surprise, donc, les mesures sanitaires liées à la Covid-19 ont pesé sur ses comptes : les ventes de smartphones de Samsung ont chuté, selon Canalys, de 30% au deuxième trimestre 2020, sur un an. Le leader mondial des smartphones en 2019 n’aurait écoulé que 53,7 millions de smartphones durant cette période, insuffisant pour conserver la première place au classement durant le deuxième trimestre 2020.

Huawei devient numéro 1 mondial… grâce à la Chine

Contraiement à Samsung, Huawei dispose du marché chinois pour résister à la crise de la Covid-19. Si le constructeur chinois a également souffert de la crise sanitaire, avec des ventes qui baissent de 5% sur un an au deuxième trimestre 2020, il aura écoulé 55,8 millions de smartphones, prenant ainsi la première place mondiale pour cette période.

Pour Canalys, toutefois, Huawei ne devrait pas conserver le titre de premier constructeur de smartphones : ses ventes à l’international sont freinées par les sanctions américaines et notamment l’interdiction de proposer les services de Google en natif sur ses smartphones, ce qui freine désormais les acheteurs occidentaux habitués à utiliser les programmes de la firme de Mountain View.

Mais Huawei, en prenant même temporairement la première place au classement, confirme être un concurrent de taille qui peut compter sur des ventes massives en Chine (70% des ventes de la marque au deuxième trimestre 2020) pour résister à des crises majeures capables de peser lourdement sur les géants internationaux.