NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Mars : des molécules organiques découvertes par la NASA





Le robot Curiosity de la NASA a découvert des molécules organiques sur la planète Mars. S’il ne s’agit pas d’une preuve de vie, les composés de carbone contenus par de la roche pourraient permettre de penser que la vie a été possible.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
C’est l’indication d’un phénomène qui pourrait signifier que la vie a peut-être été possible, ou pas. Bref, c’est une découverte importante que vient de faire la Nasa sur Mars mais on est encore loin d’avoir trouvé des traces de vie. En fait, le robot Curiosity qui arpente la planète depuis 2012 a trouvé des traces de molécules organiques dans le sol martien. Datant de trois milliards d’années, ce sont des composés de carbone contenus dans de la roche. « En outre, la Nasa a confirmé la présence de méthane dans l'atmosphère martienne, un gaz qui constitue en quelque sorte des briques élémentaires du vivant. Ces molécules composées d'un atome de carbone et de quatre atomes d'hydrogène sont présentes en quantité très faible. Et à des concentrations qui varient selon des saisons, ce qui indique que la source de ce gaz - qui est souvent le signe d'activités biologiques - vient de la planète elle-même » ajoute la chaine d’info en continu LCI.

L’agence spatiale américaine n’a pas survendu la découverte et a bien précisé qu’il ne s’agissait pas de traces de vie sur Mars. Il s’agit plutôt d’éléments qui pourraient laisser penser que la vie a été possible, sans pour autant le prouver de manière indéniable. « C'est une avancée significative car cela indique que de la matière organique est préservée dans les environnements les plus difficiles de Mars. Et nous pouvons peut-être trouver quelque chose de mieux préservé qui renferme une signature de vie » a expliqué à l’AFP Jennifer Eigenbrode, l’astrobiologiste de la Nasa.  « Les molécules trouvées sont présentes dans le charbon ou dans des hydrocarbures, par exemple, sur Terre. Mais elles peuvent avoir été créées par des processus non biologiques et ne sont donc pas nécessairement la preuve qu'il y a eu de la vie sur Mars » précise LCI .