NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Paris, 12ème ville la plus chère du monde





Zurich, Genève puis Oslo et Copenhague ouvrent le classement UBS des villes les plus chères du monde Finalement les parisiens ne sont pas les plus mal lotis puisque la capitale française est « seulement » la douzième ville la plus chère au monde.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Deux villes suisses pour les deux premières places. Le classement de la banque helvète UBS est intéressant puisqu’il compare les prix et les salaires pour évaluer le coût de la vie. C’est donc à Zurich puis à Genève que la vie coute le plus chère. Arrivent ensuite Oslo, Copenhague et New York. Paris n’est que douzième sauf si les loyers sont pris en compte ce qui fait passer la capitale française à la septième place parmi les 777 mégalopoles prises en compte. « Le classement change toutefois nettement une fois exprimé en termes de pouvoir d'achat, Los Angeles arrivant en tête, devant Zurich, Miami, Genève et Luxembourg, les habitants de la cité californienne du cinéma disposant de 23,9% de pouvoir d'achat de plus que les New-yorkais une fois la variable du niveau de salaire intégrée, ont quantifié les économistes d'UBS. A cette aune, Paris se classe en 33ème position » résume Challenges .
 
L’étude UBS est aussi intéressante parce qu’elle existe depuis 1971. Et si sa méthodologie est discutable, elle a le mérite d’être transparente. La banque prend en compte le salaire moyen de quinze professions représentatives, face à quelques produits et services de consommation habituelle. « Pour cette 17ème édition, la banque a multiplié les études de cas, examinant entre autres ce que coûte un café d'une ville à l'autre, les prix des produits favoris des millennials ou encore l'évolution du pouvoir d'achat à Londres par rapport aux autres capitales européennes deux ans bientôt après le vote sur le Brexit » précise le magazine économique.
 
Profitant de l’occasion de la coupe du monde de football, l’étude a évalué le prix d’un week-end à Moscou et à Saint Petersbourg au moment de la compétition. « Les fans de football devront débourser en moyenne 268,25 dollars pour deux nuits dans un bon hôtel dans le centre de Moscou, soit plus du double qu'à Saint-Petersbourg (129,30 dollars).
Un rapide repas avant le match leur coûtera environ 1 dollar de plus à Saint-Petersbourg. L'aller et retour en métro pour le stade leur coûtera ensuite environ 1,93 dollars à Moscou, contre 1,54 à Saint-Petersbourg » rappoorte Challenges. Ainsi, le séjour hors billet d’avion et frais de visa couterait en moyenne 533 dollars à Moscou et 394 dollars à Saint-Petersbourg.