NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Paris 2024, un atout pour la Seine-Saint-Denis selon la Ministre des Sports





La ministre des Sports, Laura Flessel, a poursuivi la semaine dernière ses déplacements en Seine-Saint-Denis pour aller à la rencontre des acteurs de terrain et s'inspirer d'initiatives remarquables dans un département qui sera au coeur des Jeux et de leur héritage.


L'accueil des Jeux olympiques et Paralympiques à Paris en 2024 offre à la Seine-Saint-Denis l'occasion d'accélérer son développement. Trois mois après l'annonce de Lima, les effets sont déjà palpables. Laura Flessel a pu à nouveau s'en rendre compte cette semaine lors de deux déplacements dans le département. La ministre s'est d'abord rendue mardi à Tremblay pour y rencontrer les représentants du Tremblay-en-France-Handball et notamment les jeunes du centre de formation. L'occasion d'échanger sur le thème de l'insertion professionnelle et du développement territorial. « Nous voulons penser le sport professionnel avec la composante très forte qu'est la réinsertion professionnelle, et ce dès l'entrée dans les centres de formation », a confirmé Laura Flessel qui a également pu évoquer avec l'encadrement la féminisation de la pratique au sein du club dyonisien.

La ministre était aussi présente à Sevran, sur le thème de l'aménagement et l'enjeu du développement des équipements sportifs pour dynamiser les territoires. Après une rencontre avec les jeunes céistes et kayakistes présents sur le Canal de l'Ourcq transformé en base nautique pour développer la pratique pour tous les publics, Laura Flessel s'est vue présenter le projet "Terre d'eaux", porté par la Mairie de Sevran, qui prévoit la création d'une nouvelle base de loisirs nautique au sein du quartier Montceleux. Un équipement qui pourrait se positionner comme un outil de pratique dans la perspective des JOP 2024.

À l'Acro Tramp Sevran, l'un des tous premiers clubs de trampoline créé en France, les Jeux de Paris seront aussi un formidable axe de développement puisque la structure créée en 1967 par Gilles Robinet entend créer nouvelle salle spécialisée "sports acrobatiques". Cette structure pourrait non seulement se positionner comme site d'accueil des entrainements de trampoline pour les équipes qualifiées en 2024, mais aussi permettre la poursuite de la diversification des pratiques au sein du club, à destination essentiellement du public féminin et du public des quartiers prioritaires de la ville. Une initiative présentée à la ministre lors de sa présence à l'entraînement de l'école des Z'Acrobates qui accueille des enfants de 2 à 15 ans.