NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Promouvoir la langue française dans le monde, le défi du ministère de la Culture





La semaine dernière, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, et Françoise Nyssen, ministre de la Culture, ont lancé au Quai d'Orsay une vaste consultation sur "la promotion de la langue française et du plurilinguisme dans le monde."


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Le Président de la République a souhaité mobiliser les acteurs de la présence française à l'international autour des enjeux linguistiques pour aboutir à la définition de propositions concrètes pour moderniser l'usage du français et promouvoir le plurilinguisme. Il a missionné l'Institut français, opérateur du ministère de l'Europe et des affaires étrangères et du ministère de la Culture, pour mettre en oeuvre cette consultation internationale.
Dans un communiqué, le ministère de la Culture explique que "tous les citoyens français, tous les francophones et/ou francophiles à travers le monde sont invités à partir du 26 janvier à apporter leur contribution sur le site internet www.monideepourlefrancais.fr  qui a été lancé à cette occasion et qui restera actif jusqu'à la Journée internationale de la Francophonie le 20 mars."

De son côté, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères a rappelé "l'ambition du Président de la République en matière de francophonie, et indiqué que le lancement de cette consultation inaugurait un travail ambitieux, auquel chacun était donc invité à contribuer." Jean-Baptiste Lemoyne a précisé : « Nous sommes là pour agir. Nous en prenons l'engagement, ces idées ne resteront pas lettre morte. Elles ont vocation à nourrir le plan d'ensemble que le Président de la République annoncera le 20 mars prochain, pour la promotion du français et du plurilinguisme dans le monde. »
La ministre de la Culture ajoute dans son communiqué qu'il se mobiliserait de trois façons avant d'en détailler les axes : «D'abord, je souhaite que nous puissions promouvoir la diversité des cultures francophones en France. (...) Et puisque les ponts sont à double sens, je souhaite accompagner à l'étranger - et pas seulement dans les pays francophones, partout dans le monde - nos propres voix. (...) Enfin, il est essentiel que le ministère se mobilise pour soutenir la maîtrise du français en France. Cette langue nous la partageons avec des millions de personnes, sur les cinq continents, c'est une passerelle vers d'autres cultures, d'autres littératures, d'autres manières de voir et de penser. »