NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Quand Google Maps à acheté puis pillé Waze





L’application de navigation actualisée Waze n’a pas inquiété longtemps Google qui l’a rachetée en 2013. Depuis, Waze qui était très en avance sur Google Mapsa vu ses options exclusives copiées une par la filiale de Google.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Dur de tenir tête à Google. Dans chaque domaine, avoir une filiale de la maison Alphabet dans son environnement est un défi de taille. Face à des moyens inégalables, l’innovation et l’esprit entrepreneur sont les seuls moyens d’exister. L’application Waze à ce titre a été brillante. En s’installant rapidement comme l’astuce suprême des conducteurs qui veulent prévoir le trafic sur les routes. Grâce aux rapports et indications donnés par les utilisateurs, des routes alternatives sont proposées et le temps restant dans les embouteillages est estimé. Des qualités qui n’ont eu de cesse de se confirmer au fur et à mesure que le service a eu du succès et donc un nombre croissant de contributeurs. « Face à ce concurrent gênant, Google a fait ce qu’il sait faire de mieux : le rachat. C’est donc en 2013 que Waze est passé sous l’égide de la multinationale. Depuis, la firme ne cesse d’importer des fonctionnalités de Waze vers Google Maps. C’est aujourd’hui le cas du signalement, comme le rapporte le site Android Police. Des utilisateurs de Google Maps rapportent en effet qu’ils ont découvert une nouvelle option leur permettant d’indiquer aux autres utilisateurs la présence d’un accident ou d’un radar » rapporte Le Journal du Geek.

En aspirant la société puis en vidant de son sens l’application, la marque Google utilise sa puissance financière pour encore se renforcer. « Auparavant, Maps affichait simplement les événements routiers partagés par ceux utilisant Waze. Mais il était impossible de modifier ou de participer à ces derniers. On imagine donc que cette nouvelle fonctionnalité est encore en phase de test et que son déploiement n’est pas imminent. Mais si Google continue comme ça, Waze n’aura plus que son interface, notamment l’affichage de la limite de vitesse (bien pensé) pour lui. Reste à savoir si la communauté Waze, très soudée, se sentira prête à faire le changement » conclut Le Journal du Geek.