NLTO
Not Like The Others
- Magazine d'actualité politique, économique et géopolitique -

Reconnaissance faciale : une application sanctionnée par Apple

Journaliste pour VA Press. En savoir plus sur cet auteur



3 Mars 2020

Apple vient de démontrer une fois de plus sa position de force et sa capacité de régulation ds applications en faisant sauter le certificat d’entreprise à l’application Clearview Al, spécialisée dans la reconnaissance faciale. Lisant dans la presse que la startup fournirait ses services à des entreprises privées, Apple a fait sauter le certificat.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

Apple a un rôle de régulateur. Par son App Store qui propose les applications au public mais aussi par le certificat d’entreprise qui permet des utilisations limitées d’applications, la compagnie à la pomme a un grand pouvoir sur de nombreuses entités. Une force qu’elle vient de démontrer une fois de plus avec l’affaire Clearview Al. 

Cette startup spécialisée dans la reconnaissance faciale est connue pour fournir des services aux forces de l’ordre dans la traque de suspects. « Parmi ses clients, on compte notamment les services d’immigration américains, et même le FBI. Le service se baserait sur une base de donnée colossale comprenant pas moins de 3 milliards d’images en provenance des réseaux sociaux et de différents sites web. Sauf que cette application s’est fendue d’une très mauvaise publicité, lorsqu’une enquête de BuzzFeed News a révélé que Clearview vendrait également ses services à des organismes privés, dont des grandes chaines de magasins comme Walmart, Macy’s, et même la NBA. Clearview aurait ainsi distribué son certificat d’entreprise à de nombreuses entités, aussi bien publiques et privées, un processus strictement prohibé par le programme entreprise d’Apple » rapporte Le Journal du Geek .

Telle une instance de régulation, Apple a réagi immédiatement en supprimant le certifcat d’entreprise sans avoir pour autant déclaré que c’était une sanction ou une réaction aux informations de BuzzFeed. « Ce n’est pas la première fois qu’Apple décide de mettre fin à un certificat d’entreprise après un abus. Il y a tout juste un an, la firme révoquait les certificats d’entreprise de Google et de Facebook, notamment parce qu’ils distribuaient leurs apps à un grand nombre d’utilisateur par ce biais, sans même passer par l’App Store » ajoute le site spécialisé. De quoi réfléchir au pouvoir planétaire des géants californiens et de la dépendance de milliers d’opérateurs économiques vis-à-vis d’eux.