NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Sony ouvre un département dédié à l’IA




20 Novembre 2019

Pour soutenir ses activités sans dépendre d’autres acteurs, Sony annonce la création d’un département dédié à la recherche en Intelligence artificielle (IA). Jeux vidéo et capteurs d’image dans un premier temps avant d’envisage des applications à tous ses secteurs d’activité. Des applications dans le secteur de la cuisine et de l’alimentation sont aussi prévus.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Sony ne veut pas dépendre des autres pour développer ses produits et technologies. Et puisque l’IA est le domaine stratégique de la recherche et de l’innovation, le groupe annonce l’ouverture d’un département dédié à la recherche dans ce domaine. « Baptisée « Sony AI », cette entité sera implantée à la fois au Japon, en Europe et aux Etats-Unis. Elle va d'abord travailler sur des projets dans les jeux vidéo et les capteurs d'image, deux piliers de l'activité du groupe, avant d'élargir à d'autres secteurs. « Dans les années à venir, l'adoption de nouvelles technologies d'intelligence artificielle développées par ces projets sera cruciale pour augmenter la valeur » des activités de Sony, indique le groupe » rapportent Les Echos.
 
Pour ces deux domaines d’exploitation l’intérêt de Sony est assez évident. Dans les jeux vidéo le fabricant de la PlayStation doit prendre le virage de l’IA pour rester à la pointe. Logique équivalente pour la captation d’images et les équipements hi-fi. Sony AI va être piloté par le directeur actuel de la recherche informatique du groupe, le japonais Hiroaki Kitano.
 
Plus étonnant en revanche, le groupe japonais annonce qu’il veut se positionner aussi dans l’IA dans l’alimentation « Ce choix de Sony est plutôt surprenant, alors qu'il n'est pas présent sur le marché des équipements de cuisine, à l'inverse de ses compatriotes Toshiba ou Panasonic. Mais plus que les simples machines conçues pour préparer des plats, l'intelligence artificielle pourra aussi servir à en inventer de nouveaux, voire améliorer des saveurs culinaires existantes. De grands acteurs mondiaux de l'agroalimentaire explorent déjà le potentiel de l'intelligence artificielle dans ce domaine, à l'instar du géant américain McCormick, qui s'est associé début 2019 avec son compatriote IBM, pionnier dans l'IA » ajoute le quotidien économique.



Tags : IA, Les Echos, Sony