NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

Syrie : des affrontements entre l’armée turque et les forces du régime




3 Février 2020

La tension est à son comble dans la région d’Idleb, au nord de la Syrie. Les forces du régime et l’armée turque se sont affrontés, dans le dernier bastion encore dominé par des djihadistes et des rebelles.


Quatre soldats turcs tués

Il s’agit certainement de l’affrontement direct le plus meurtrier entre les deux entités. Des soldats turcs ont été pris pour cible, lundi 3 février par des tirs d’artillerie venus du côté syrien. Le gouvernement turc a annoncé que « quatre de nos frères d’armes sont tombés en martyrs et neuf ont été blessés, dont un grièvement », provoquant « des répliques et la destruction de plusieurs cibles ».

Des représailles qui auraient tué « entre 30 et 35 soldats syriens », a annoncé le président turc Recep Tayyip Erdogan. Il en a profité pour appeler la Russie à ne pas entraver la riposte de son armée, souhaitant discuter uniquement avec Damas. De son côté, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), a dénombré « au moins treize soldats tués et vingt blessés ».

Une escalade des tensions ?

Ces militaires turcs sont dans la région dans le cadre d’un accord conclu avec la Russie pour mettre un terme aux exactions des djihadistes. Mais le régime de Bachar al-Assad tente ces derniers jours de reconquérir ce territoire où vivent plus de 3 millions de personnes, dont de nombreux réfugiés du conflit lancé par les rebelles au début des années 2010.

L’armée syrienne encerclerait désormais six postes sur douze dans la région, selon le quotidien turc Duvar. Cet épisode fait craindre une escalade des tensions entre les deux pays, surtout que le président turc a haussé le ton contre la Russie, avec laquelle pourtant, ils coopèrent étroitement en Syrie.